Jacob Faurholt ressort son ampli cabossé

De retour il y a quelques mois sous son véritable patronyme avec les vignettes acoustiques sèches et désespérées de l’EP Geek Love Is The Best Love, c’est aujourd’hui avec son projet lo-fi Crystal Shipsss que Jacob Faurholt retrouve le chemin des bacs, un an et demi après l’excellent Yay.

A dire vrai, cet EP éponyme ne verra le jour que le 6 mai, en digital et cassette chez Three Ring Records pour nos amis d’outre-Atlantique et chez nous via Mouca en cassette et Raw Onion Records en numérique, mais les cinq petits instantanés plus ou moins percutants (Night Of The Creeps), rêveurs (Crushing Like A Skull) ou lancinants (Dusty Vinyls) qui le composent s’écoutent d’ores et déjà librement ci-dessous, à commencer par l’épique Where The Wild Things Are qui ne devrait pas laisser indifférents les inconditionnels de Pavement :


Ça n’est d’ailleurs pas non plus un hasard si le titre du désarmant Listening To Devil Town fait référence à un certain morceau du cultissime Daniel Johnston tant le songwriting du Danois, ici moins déglingué que sur l’album sus-mentionné qui n’hésitait pas à lorgner sur le doom ou l’atonalité à ses moments perdus, rappelle celui du père de la lo-fi, touchant de nudité sous les échardes électriques et les tartines d’effets.

En prime, deux inédits captés live à Berlin en fin d’année dernière, avec batteur et bassiste pour alourdir un peu tout ça - entre noise plombée et shoegaze heavy, le résultat nous promet encore de belles surprises pour l’avenir de ce projet réminiscent des 90s qu’on aimait :

Crystal Shipsss - "I Haven’t Seen Him Since" / "Solar People" (live 2012) from Jacob Faurholt on Vimeo.

News - 29.03.2013 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1705 : IRM presents - 'IRMxTP Part X - Fire is the Devil Hiding Like a Coward in the Smoke (Shut Your Eyes and You'll Burst Into Flames)'

Incandescent et dissonant, ce 10e volet fait du feu son élément, celui qui anime BOB et qui consume les âmes, celui qui marche avec les esprits malins de Twin Peaks et qui corrompt ses habitants, celui enfin qui éclaire dans l’opacité de la nuit les crescendos darkjazz, power electronics, doom rock ou dark ambient de cette nouvelle collection de (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 16 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends