Le streaming du jour #718 : M83 - ’Oblivion OST’

Qui n’a pas rêvé, en songeant avec nostalgie au somptueux Digital Shades Vol. 1 (2007 déjà), de voir Anthony Gonzales se faire une seconde jeunesse au cinéma, laissant derrière lui son obsession pour les romances adolescentes au profit d’une inspiration plus sombre et dramatique ? Eh bien c’est désormais chose faite avec Oblivion, blockbuster SF post-apocalyptique mettant en scène Tom Cruise et Morgan Freeman dont le score permet à l’Antibois, épaulé par l’arrangeur californien Joseph Trapanese, de s’assurer un passage plus qu’honorable au grand écran.

Le film, signé par le le réalisateur de Tron : l’héritage (Joseph Kosinski), sort mercredi chez nous et sa BO la veille dans toutes les bonnes crèmeries via Back Lot Music, mais on en profite donc avec quelques jours d’avance grâce à l’avant-première offerte à Mashable :

Streaming clos



Forcément, la dramaturgie hollywoodienne est là, cuivres emphatiques et cordes lyriques tenant la dragée hautes aux nappes de synthés caractéristiques du projet au point parfois de les éclipser totalement. Mais si Oblivion n’échappe pas au syndrome Hans Zimmer sur un Waking Up pas loin de plagier d’entrée de jeu les BOs des derniers Batman, l’ensemble à quelques dégoulinades près (Earth 2077, la chanson finale un peu too much avec la Norvégienne Susanne Sundfør...) s’avère sincère et de belle facture, non sans concessions à l’esthétique dominante du genre que le Français embrasse sans complexe mais avec suffisamment de personnalité pour insuffler une bonne dose de mélancolie à la Blade Runner (Tech 49, I’m Sending You Away et surtout Undimmed By Time Unbound By Death) voire de majesté épurée (Raven Rock, Temple Of Our Gods) dans cette évocation d’une Terre désertée après des décennies de conflit.

Ajoutez à cela quelques belle bizarreries (les emballements épiques de Canyon Battle, la batterie quasi free de Radiation Zone), le parfait You Can’t Save Her tendu et troublant comme du Danny Elfman circa Mission:Impossible dans ses meilleurs moments, et le cahier des charges de cette première tentative fleuve s’avère finalement tout à fait bien rempli... en espérant tout de même que l’ancien pensionnaire du label Gooom se lâche un peu plus au prochain coup !


Streaming du jour - 07.04.2013 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
M83 sur IRM - Site Officiel - Myspace

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 22 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends