Le streaming du jour #750 : Eluvium - ’Nightmare Ending’

Deux ou trois accords de piano hiératiques, un orgue liturgique, un crescendo de drones lancinants et quelques boucles de guitare et de chœurs vaporeux passés au filtre analogique, il n’en faut pas plus à Matthew Cooper pour nous coller le frison dès l’entame de ce Nightmare Ending dévoilé en avant-première par NPR. Un disque fleuve qui tient sur 2 CDs et sonne autant comme une célébration que comme un adieu, adieu à ces tourments qu’on avait appris à chérir et qu’on laisse finalement derrière soi pour enfin recommencer à vivre et à rêver.

Sur ce septième album d’Eluvium, le reflux noisy des douleurs passées n’est jamais pleinement dénué d’espoir (By The Rails, Strange Arrivals), les élans de lyrisme majestueux ne sont jamais vraiment sereins (Unknown Variation, Envenom Mettle), la mélancolie du piano solo jamais tout à fait résignée (Caroling, Entendre), les vagues de chaleur diffuse toujours un peu hantées aux entournures (Warm, Sleeper). Mais c’est bien lorsque la ferveur gagne le premier plan tandis que les cauchemars pulsent ou bourdonnent dans le lointain, sur l’enchaînement Chime/Rain Gently notamment, que l’Américain retrouve son plus beau souffle, nébuleuse de grâce et d’anxiété mêlées dont le relief manque peut-être aux vagues hantologiques doucereuses d’un Covered In Writing pour véritablement sortir des pas de géants d’un Badalamenti ou d’un Leyland Kirby, à l’inverse du parfait Cease To Know sur l’opus précédent.

L’album demeure ainsi quelque peu en deçà du mésestimé Similes, dont les merveilleuses tentatives ambient-pop se poursuivent ici en clôture de disque avec Happiness et son gospel drone illuminé par le timbre juvénile d’Ira Kaplan, frontman du groupe Yo La Tengo. Ça c’était pour le chipotage de rigueur, parce qu’honnêtement, les albums d’ambient de plus de 90 minutes et accessibles au plus grand nombre sans jamais lasser ni tomber dans la facilité - exceptions faites donc du Covered In Writing sus-nommé et d’un Impromptu dispensable qui n’auraient pas dénoté sur un Copia en demi-teinte -, on n’en entend pas vraiment tous les jours.


Streaming du jour - 09.05.2013 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Eluvium sur IRM - Myspace - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 20 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends