Culture Reject en images

C’était il y a presque un an. Forces sortait sur Specific Recordings (Twin Pricks, 14:13, Raymonde Howard...), c’était un E.P. et, de prime abord, on n’y a pas prêté plus attention que ça. C’était bien fichu, c’était agréable et c’est allé bien vite rejoindre les rayons surchargés des disques bien fichus et agréables. Et puis on l’a ressorti pour pouvoir justement passer un moment du même acabit et là, stupeur, comme souvent concernant les sorties de ce label, on s’est bien vite rendu compte que Forces était tout de même un petit peu plus que cela. Il commençait certes par un titre simple et funky, Avalanche, léger et positif mais se terminait par un In My Lovin à poil. Une guitare pelée, des percussions chiches, des chœurs ténus en renfort d’un refrain à la tristesse insondable. Le genre de titre à même de pouvoir hérisser n’importe quel poil et d’envoyer n’importe qui chialer dans sa bière. Une belle émotion naissait ainsi en toute fin d’E.P., poussant l’auditeur à le remettre immédiatement au début puis à le reconsidérer dans son ensemble. Même Avalanche montrait alors toute son épaisseur jusqu’ici insoupçonnée, à l’instar de Brand New Well Worn Suit, Quicksand et, pour finir, tous les morceaux de Forces.

Forces est le second enregistrement de Culture Reject (un premier album éponyme est sorti en 2008), one-man-band canadien à l’origine comprenant le seul Michael O’Connell (travailleur social, musicien à la sensibilité exacerbée) mais depuis renforcé par Karri North et Carlie Howell respectivement aux claviers/glockenspiel, à la basse et aux chœurs. Truffé de belles mélodies, minimaliste et addictif, profitons de la mise en ligne de la très chouette vidéo illustrant le tout aussi chouette Talkin’ Easy pour rappeler Forces à votre bon souvenir ou pour le porter simplement à votre connaissance. Disponible en « name your price » via Bandcamp ou en vinyle contre dix petits euros, il devrait bien vite se retrouver dans votre disque dur ou vos étagères, non pas rangé parmi les albums (nombreux) bien fichus et agréables, mais tout contre ceux (plus rares) à l’authenticité réelle, de celle qui leur confère un poids certain.

Mais trêve de mots, place aux images et au son.

News - 10.03.2014 par leoluce
 

Voir la vidéo Culture Reject - Talkin’ EasyCulture Reject - Talkin’ Easy


indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends