Le streaming du jour #1171 : Peter Broderick + Gabriel Saloman - ’s/t’

Échappés respectifs des écuries Erased Tapes et Miasmah, l’Américain Peter Broderick et le Canadien Gabriel Saloman croisent le fer, le velours et les larmes et sur cette collaboration parue au printemps en catimini chez Beacon Sound, classieux vinyl shop de Portland spécialisé dans l’avant-garde contemporaine qui s’est chargé pour l’occasion de réunir le duo en studio il y a tout juste un an.

En résulte un album étrangement composite mais jamais poussif ou téléphoné, où se télescopent comme sur Man Of The Streets la pop atmosphérique teintée de dub qu’explore désormais Broderick depuis quelques sorties (avec pour sommet le très bel EP Greg Gives Peter Space de juin dernier avec Greg Haines) et l’ambient de l’ex Yellow Swans toute en textures élégiaques et percus hypnotiques. En dépit des trajectoires diamétralement opposées que connaissant les deux musiciens, de plus en plus grand public pour le premier (avec plus ou moins d’élégance entre l’excellent http://www.itstartshear.com ou le plus aguicheur These Walls Of Mine) tandis que le second donne plus que jamais dans le purgatoire mortuaire et le tourment des souvenirs (le terrassant Soldier’s Requiem de l’an passé), ce disque à quatre mains tient étonnamment bien la route, en particulier sur les deux pièces maîtresses qui accompagnent son ascension vers la pénitence, l’introspection et l’abandon aux puissances supérieures.

Le bien-nommé Lament For Philip Seymour Hoffman, complainte orchestrale pour cordes fatalistes et chœurs en peine en hommage à l’acteur décédé, distille en effet le genre de souffle irrésistible qui serre les entrailles. Mais c’est bel et bien Bigger Time qui fait de ce disque un indispensable, épopée d’éther aux maux entêtants dont les guitares en suspension sur fond de batterie feutrée, les nappes de feedback fantasmagoriques et autres arrangements classiques aux contours nébuleux évoquent à tour de rôle la solennité épurée d’un Labradford, le spleen liturgique de Stars Of The Lid et enfin la beauté tragique des débuts instrumentaux du Silver Mt. Zion, trémolos de cordes et drones radiants balayant le monde d’un revers d’archet pour mieux le pleurer avant de reconstruire.


Streaming du jour - 16.09.2014 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Peter Broderick sur IRM - Myspace
Gabriel Saloman sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 17 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends