Day 2 : Du lapin transgénique

2ème jour de grande solitude pour l’un de nos rédacteurs. Sa réputation n’est plus à faire, il aime les expériences et aurait voulu être né 10 ans plus tard, pour écouter la musique du futur.

1. Beck : The Information
2. The Earlies : These Were The Earlies
3. Emilie Simon : Vegetal

4. Jim Noir : Tower Of Love
5. Charlotte Gainsbourg : 5:55
6. Inara George : All Rise
7. Tortoise & Bonnie ’Prince’ Billy : The Brave And The Bold
8. The Flaming Lips : At War With The Mystics
9. Guillemots : Through The Windowpane
10. Benoît Pioulard : Précis

Indie : On l’a échappé belle, je pensais voir toute la clique du rap US, la crème électro afro-cubaine, les derniers albums en date de la scène digi-rock de Vladivostok, mais non, ça reste assez sobre eu égard aux goûts hétéroclites de monsieur RabbitInYourHeadlights. J’ai pas encore fait le tour de tout ce qu’il nous propose, hormis les albums des 3 dames, et le Beck, mais bon, il est un peu efféminé lui aussi. Dans tous les cas, comme c’est transgénique, je dirai non garde-le pour toi, c’est dégueulasse, mais puisqu’il paraît que c’est la drogue de demain, je vais essayer.

Lloyd : C’est vrai que ça aurait pu être pire, vu comme le lapin essaie toujours de nous faire écouter tout et parfois n’importe quoi, mais bon, on a quand même echappé à un top 8000 avec un classement basé sur une notation logarithmique inversée à changement programmé toutes les 4 minutes 27 : c’est que le lapin, il a que ça à faire, faut croire. Enfin, pour en revenir à ce classement, comme d’habitude je n’ai même pas eu le temps d’en écouter la moitié, et je ne le ferai certainement jamais, mais ça semble honnête.

Darko : Voila, j’ai loupé le premier jour des tops, je vais donc me venger sur celui du lapin boulimique, d’ailleurs il va falloir le mettre au régime celui-là sinon il va nous exploser ... Bon un reproche à ce classement, bah on sait tous qu’il va être changé dans les cinq minutes qui suivent, et puis il est bien trop court pour qu’il soit représentatif de tous les goûts du lapin. A part ça, ma grande surprise est la présence de The Earlies seulement en 2ème position et pourtant, il l’a porté aux nues cet album, il n’a eu de cesse de nous en parler. Et puis quand même pour moi, le défaut de ce top est la présence des Guillemots qui m’ont déçu après leur génial EP. Comme quoi tous les goûts sont dans la nature (celle avec les jolis petits lapins qui y gambadent) ...

Rabbit : En même temps l’album compte quand-même deux énooormes singles en commun avec l’EP, + la plus belle chanson de l’année (We’re Here), + la deuxième plus belle chanson de l’année (Little Bear, la meilleure chanson de Joe Hisaishi jamais écrite par un groupe anglais), + la troisième plus belle chanson de l’année (São Paulo). Allez comme d’hab j’exagère, mais à peine.

JohnSteed : Eh ! Le Lapin ! Tu nous fais quoi avec ce top ? Mettre Beck en première position alors que son avenir musical est derrière lui depuis 10 ans, The Earlies dont l’album est sorti à l’origine il y a deux ans, si ce n’est plus... Non ! Cela ne te ressemble pas ! Je me demande si tu n’aurais pas inversé l’ordre de ton classement ? Il fait assez convenu quand même, non ? Comment ? Que dis-tu ? Tu t’es endormi à l’écoute de 5:55  ? Ah, tu viens de choper la myxo ! Alors, chers amis, faisons un geste charitable : piquons-le avant qu’il ne se fasse écraser par une voiture !!!

Rabbit : Yeah ! I got myxoma-tosis, I got myxomatooo... sis !! (sur un air connu...)

Spydermonkey : Moi, je dis sans surprise (ou presque), le top du lapin... même si je pensais voir Inara George un peu plus haut après tout ce qu’il m’en avait dit. Enfin... ça me fait penser que je vais devoir écouter l’album de Benoît Pioulard, car dixième du top de Rabbit, c’est quand même pas mal du tout...

Rabbit : Sans surprise mon top ?!
...
Et puis tiens vous l’aurez bien cherché, tous : paf knock out avec mon bilan lapinique 2006, modifié chaque jour à midi heure de Saskatchewan et calculé selon une suite récurrente non linéaire d’ordre 12 avec n intégré en fonction des fluctuations météorologiques enregistrées et transmises quotidiennement par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. Tournée générale à ceux qui tiennent la lecture jusqu’au bout !

Demain midi, la suite du festin.



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 26 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends