Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/indierockmag/www/config/ecran_securite.php on line 358
Public Service Broadcasting - Every Valley - Chroniques | Indie Rock Mag

Public Service Broadcasting - Every Valley

Dans la catégorie des formations ayant émergé au cours de la décennie actuelle, Public Service Broadcasting fait probablement partie des plus enthousiasmantes lorsqu’il s’agit de mêler musicalité et expérimentations. Il n’a a pourtant fallu que deux albums au combo pour imposer sa créativité et transformer la majorité des audacieux essais qu’il s’autorise.

1. Every Valley
2. The Pit
3. People Will Always Need Coal
4. Progress
5. Go to the Road
6. All Out
7. Turn No More
8. They Gave Me a Lamp
9. You + Me
10. Mother of the Village
11. Take Me Home

date de sortie : 07-07-2017 Label : PIAS

Après Inform – Educate – Entertain en 2013 et The Race For Space deux ans plus tard, les Britanniques poursuivent leur discographie avec Every Valley. N’altérant nullement leur engagement, c’est de nouveau la forme d’un album-concept que prend cette sortie.

Dédié à l’âge d’or de l’industrie du charbon dans le sud du Pays de Galles, Every Valley est, on s’en doute, un disque engagé. Il est surtout moins généraliste que ses prédécesseurs qui, de la seconde guerre mondiale à la course à l’espace, s’intéressaient à des problématiques auxquelles tout un chacun pourra être sensible.

L’industrie du charbon en pays gallois est forcément un sujet plus confidentiel. Pourquoi aborder ce thème ? J. Willgoose Esq lui-même, ne le sait pas vraiment et se contente d’affirmer qu’il « n’est pas toujours facile d’expliquer pourquoi une idée te frappe ». La surenchère industrielle et post-industrielle constitue toutefois une problématique suffisamment générale pour avoir un écho auprès d’un panel élargi d’auditeurs.

Du krautrock au post-rock, les onze odyssées électriques déclinées par le duo s’appuient toujours sur une base faite de guitares se répondant entre riffs et arpèges à la manière de Robin Foster autour d’une batterie métronomique et de contrepoints vocaux cinématographiques rappelant aussi bien Godspeed You ! Black Emperor que Boards of Canada.


Bien des disques partent sur des bases moins alléchantes que cette description, et les arrangements de cordes de Every Valley cèdent rapidement leur place à de doux arpèges avant qu’une électricité angulaire mais jamais étroite ne s’invite. Là réside probablement la plus grande réussite de Public Service Broadcasting. Jamais ouvertement avenants, les éléments composant les sonorités déployées ne sont toutefois pas obscurs. Contondants et anguleux, mais jamais caverneux ou opaques, les atmosphères se rapprochent même parfois de la pop à l’image d’un Progress dominé par la voix irradiante de Tracyanne Campbell de Camera Obscura.

J Willgoose Esq et Wrigglesworth ont enregistré ce disque à Ebbw Vale, le premier nommé indiquant que « avec un thème comme celui-ci, et avec des gens qui sont encore bien engagés là-dedans, un sujet encore très à vif pour beaucoup, l’idée de se contenter de créer ça de loin et de ne même pas tremper un orteil dans ces eaux semblait assez mauvaise ». Cette ville était en effet jadis l’une des capitales de la sidérurgie et, plus avant encore, de l’industrie du charbon. Le grand hall dans lequel le disque a été enregistré servira également de salle de concert pour les deux premières prestations live du duo.

L’industrie charbonnière constitue un paradoxe permanent. Faut-il considérer les conditions de travail désastreuses des ouvriers ou la perspective de contrer un chômage massif ? Chacun se prononcera différemment selon son idéologie, mais la réponse ne peut probablement pas être manichéenne. Every Valley porte cette ambivalence, et les boucles électriques labyrinthiques oscillent entre désillusion et espoir.

En abordant le déclin d’une construction sociétale qui semblait indestructible, Public Service Broadcasting ne nous amène-t-il pas à considérer des réalités actuelles ? Quoi qu’il en soit, la Grande-Bretagne a connu, le 21 avril dernier, sa première journée sans produire de charbon depuis le début de la Révolution Industrielle. L’apogée d’une chute que le duo semble loin d’amorcer sur le plan artistique.


Chroniques - 08.07.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Public Service Broadcasting sur IRM - Site Officiel