Le streaming du jour #1670 en exclu : Andy K. Leland - ’Happy Daze EP’

Happy Daze. Et pourquoi pas. Le premier EP d’Andy K. Leland porte plutôt bien son nom tant l’apaisement gracile qu’il propose n’est pas sans susciter une dose de surprise et d’étonnement.

Considérer que ces six chansons sont particulièrement joyeuses n’a rien de l’évidence. La folk de l’Italien tire sur la pop, mais hésite en permanence entre accords mineurs et majeurs. Le timbre ténébreux d’Andrea Marcellini, son véritable patronyme, ajoute une certaine gravité souvent atténuée par des éléments plus légers, comme l’apparition d’un toy piano sur un The Kingdom délicat et chaloupé.

Andrea Marcellini met ici de côté la basse qu’il avait l’habitude de tenir au sein du combo alt-rock My Cruel Goro avant le hiatus de ce dernier. Sur Happy Daze, l’artiste va au bout de son état d’esprit DIY en jouant de tous les instruments et pousse l’esthétique lo-fi à son paroxysme avec un enregistrement brut confié à Michele Bellagamba et permettant d’entendre les moindres détails de l’environnement immédiat de l’auteur, jusqu’à d’intimes respirations.

Cette production imparfaite ajoute au charme de l’ensemble. En fermant les yeux, on pourrait presque croire que le Romain est assis à côté de nous, guitare sur les cuisses, à nous susurrer des paroles fatalistes comme sur Half Dead Dog (« To mend a few bits of my poor brain / You’re wrong when you think that I’m strong / I’ve been worn out for so long »).
Les ruptures oscillatoires de la guitare sur Home Grown Muck semblent pour leur part être sous l’influence de Bob Dylan et Elliott Smith tandis que Mr.Panic et ses accords en clair-obscur rappellent Eels.

Finalement, si Happy Daze porte bien son nom, c’est surtout en raison de l’aptitude d’Andy K. Leland à dresser des scénettes du quotidien autour d’accords bien sentis et d’une causticité si jubilatoire qu’elle permet de se décaler du spleen latent pour faire émerger cette étrange légèreté. Avec ce premier EP, à la manière de son compatriote Trivo, l’Italien assoit d’emblée d’évidentes qualités de songwriter que nous serions curieux de découvrir avec une production plus léchée.


Streaming du jour - 18.09.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Andy K. Leland sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 19 mai 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends