Le streaming du jour #1823 : Michael Nau - ’The Load EP’

Il existe de nombreuses théories permettant d’évaluer la qualité d’un artiste. Elles peuvent être plus ou moins sérieuses, et celle qui considère que le talent d’un songwriter s’évalue sur ses faces B n’est pas la moins intéressante.

En effet, nul n’est à l’abri d’un coup de génie, et la possibilité de saupoudrer ses productions d’une paire de mélodies imparables ne suffit pas à considérer l’habileté d’un musicien. Sur son court-format The Load, Michael Nau a rassemblé sept titres issus des mêmes sessions d’enregistrement que Some Twist, paru en juin dernier. Le natif du Maryland explique avoir utilisé, pour ce long-format, certaines bribes d’idées qu’il n’avait pas pu mener à leur terme. Il a alors pris le temps de les décliner. Finalement, les sept chansons de The Load prennent, à l’image de la pochette calquée sur celle de Some Twist avec davantage d’ombres, une teinte plus dépouillée.

Moins emphatiques, mais pas dénuées d’émotions pour autant. Les nostalgiques des Beatles risquent de trouver leur compte sur la ballade pop Sure It Can, tandis que la cool-pop de Big Wind, No Sail voit un chant langoureux à la Mac DeMarco se lover auprès de discrets accords de guitare et d’une rythmique enjoués.

Par ailleurs, The Load et sa délicieuse pesanteur Lynchienne que tente de dompter sa voix de crooner permet à Michael Nau d’apporter une dimension caverneuse à un ensemble mélancolique dont l’un des sommets est la ballade intemporelle Diamond Anyway, aux faux-airs de Damien Jurado, sur laquelle le jeu de guitare acoustique n’a pas son pareil pour mettre en valeur une voix mâtinée de réverbération.

Sept titres composent donc cet assemblage de face B qui fait également sens en tant qu’ensemble. Si l’on s’en réfère à la théorie mentionnée précédemment, Michael Nau s’affirme, avec l’EP The Load, comme un brillant songwriter à la mélancolie lumineuse qu’il serait dommage de bouder plus longtemps.


Streaming du jour - 27.02.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Michael Nau sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 21 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends