Le streaming du jour #1967 : Jute Gyte - ’Penetralia’

Après les singuliers et captivants - mais longs et parfois un poil fatigants - Perdurance et Oviri, on attendait de la part d’Adam Kalmbach un autre grand disque malade de black metal mélangeur et retors. Au lieu de ça, Jute Gyte vire au dark ambient pur jus sur un Penetralia de plus de quatre heures regroupant des morceaux fleuves enregistrés sur une période de 16 ans et justifiant cette fois sa démesure par une approche du genre proche de celle des origines, de la musique à écouter en faisant autre chose - d’autant plus facile que l’album est téléchargeable à prix libre et pourra ainsi vous accompagner où vous alliez pour plomber l’ambiance cette été.

En effet, rien de passe-partout pour autant sur ce nouvel opus, qui justifie pleinement nos précédentes comparaisons avec Coil tant les fantasmagories déclinées par l’Américain suintent l’étrangeté tout en demeurant immersives à souhait (Snow Turned to Rain). Des aspects baroques voire tribaux d’Agowenijeng à l’ésotérisme d’outre-espace de Cavesway en passant par les distorsions cauchemardées des martiens Another Pioneer et May Night ou les effets reverse de fête foraine hantée d’Eurisko, nombreux sont les atomes crochus avec les albums les plus organiques et mutants de John Balance et Peter Christopherson, un foisonnement aux confins de l’horreur et de la science-fiction qui culmine notamment sur le lovecraftien Haumea.

Ajoutez à cela un soupçon d’électronique déstructurée façon Autechre sur fond d’atmosphères tout aussi obscures (Eye Myth, Red Gaze), quelques jolies radiations de matière noire proches du drone (Operation Flip-Back, Kallopismata Orfnes) voire une pincée de harsh noise et des pulsations post-industrielles sur le fabuleux We Are Making a New World, et hormis un Forced Entropy aux cordes synthétiques un brin datées, cette sortie hors-normes en matière de durée n’ennuie pas un instant. Quant aux demi-heures à l’onirisme troublant et vaporeux de The Cave Is Empty et Slow Fire, elles évoquent le Badalamenti de Twin Peaks lorsqu’une menace rampante s’insinue dans les rêves de ses protagonistes, un capital sympathie supplémentaire pour la rédaction d’IRM !


Streaming du jour - 25.07.2018 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Jute Gyte sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 21 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends