2019 en concerts à la sauce Riton

48 concerts, 133 artistes ou groupes, 20 lieux, 3 pays : une année 2019 encore une fois bien fournie. A défaut d’un live report systématique, c’est l’heure du bilan : un top des 17 artistes m’ayant le plus particulièrement marqué, non sans déchirement face à l’obligation d’écarter de superbes moments (la beauté des compositions de Laetitia Sadier en solo, le black metal technique et jazzy des Imperial Triumphant, la cérémonie alt-country des Wilco, la douce folk de Raoul Vignal ou encore la pop expérimentale et alambiquée des Still House Plants...)



1. Daniel Blumberg @ L’Hospice d’Havré (Tourcoing) - 21/03/2019

Si Minus a accompagné une bonne partie de mon année 2018, pour le meilleur et pour le pire, j’étais très loin de me douter ce que donnerait l’ex-Cajun Dance Party et ex-Yuck sur scène. Accompagné uniquement d’un contrebassiste et d’un violoniste aux allures austères de performeurs contemporains, le chanteur-guitariste, méconnaissable, embourbe son art dans les longueurs, les dissonances, les silences et dans l’intensité. On ne reconnaît les morceaux que par bribes, on s’endort, on se réveille, on s’émerveille et on ressort lessivé. Arnaque ou concert de l’année, j’ai, à la fin du set entendu bien des versions et ai très vite choisi mon camp. Merveilleux !


2. Low @ De Kreun Wilde Westen (Courtrai / Belgique) - 02/02/2019

Mon 3ème concert de Low et probablement le meilleur. Comme un bon vin, le trio de Duluth se bonifie avec le temps. Ce n’était pourtant pas mon avis après de nombreuses écoutes circonspectes de Double Negative un album qui contrairement aux précédents n’a cessé de m’échapper, de me glisser entre les doigts… pour finalement me retomber amoureusement au creux des tympans grâce à une matière sublimée en live, nettement plus abrasive, puissante, mystique, et toujours autant réconfortante.


3. Yo La Tengo @ L’Aeronef (Lille) - 16/02/2019

J’étais censé être en vacances, à quelques milliers de kilomètres de là, mais le destin (et une poignée de contrôleurs aériens en grève) en ont voulu autrement. Un magnifique concert auquel je ne m’étais pas préparé : Yo La Tengo en première partie, et également en tête d’affiche ! Soit deux sets, un premier tout en douceur, explorant la face la plus pop du trio, jouée du bout des doigts, timidement interprétée, à l’image d’une Georgia Hubley discrète, même lorsqu’elle lâche les baguettes et vient poser sa voix au devant de la scène, et un second plus électrique, shoegaze, bruitiste et haletant. 22 morceaux en tout de pur plaisir et ma plus belle prise d’otage syndicale !


4. Lightning Bolt @ Skatepark (Dunkerque) - 07/11/2019

On était excité comme des puces à l’idée de voir le fameux duo basse-batterie américain, dans un lieu aussi approprié qu’insolite, perdu au milieu de la zone portuaire de Dunkerque. On était ensuite très inquiet, de voir la configuration ‘’face au public’’ prévue par l’organisation, le froid et l’absence de nourriture ayant raison de notre optimisme. Inquiétude rapidement dissipée après le passage de l’islandaise Steinunn Eldflaug Harðardóttir aka. DJ Flugvél og Geimskip dont l’enthousiasme, la fraîcheur et la folie déteindront sur les visages et surtout aux premières ‘’notes’’ de Lightning Bolt et l’annexion de l’espace par l’audience au-delà de barrières peu dissuasives. Je passe donc la grande partie du set à hauteur de Brian Chippendale, les oreilles collées aux fûts et le cerveau en bouillie, exécutant des gestes incontrôlés de groupie dégénérée. Je ne m’en suis toujours pas remis !


5. Xiu Xiu @La Cave Aux Poètes (Roubaix) - 28/03/2019

J’ai beau avoir vu Xiu Xiu 4 fois, j’ai l’impression d’avoir vu 4 groupes différents, tant l’entourage de Jamie Stewart change au gré des tournées et des albums : cette fois une formation deluxe exceptionnellement entièrement masculine pour défendre l’excellent Girl With Basket of Fruit, puisqu’à défaut de revoir les talentueuses Angela Seo et Yvonne Chen, ce sont les ex-Swans Thor Harris (batterie et percussions) et Christopher Pravdica (basse) qui rejoignent la formation pour un set sur-électrique à faire passer le décibelmètre de la petite cave roubaisienne au rouge, fragrance rock, noise, avec toute la nervosité et l’angoisse habituelles. Pas mieux, pas moins bien... seulement exceptionnel !


6. Foxwarren @ L’Aeronef (Lille) - 19/06/2019

Andy Shauf était un de mes meilleurs concerts de 2017. De retour avec Foxwarren (et sans cheveux), son premier groupe, il m’a de nouveau enchanté avec un set d’une beauté imparable, rempli de pépites et de poésie. Ce qui frappe une nouvelle fois, c’est le son, la maîtrise, le raffinement avec lesquels sont exécutés les morceaux où rien ne déborde et tout coule de source.


7. Zu @ La Bulle (Lille) - 18/03/2019

Tournée anniversaire des 10 ans de Carboniferous, agrémentée par le retour de Jaccopo Battaglia derrière la batterie. L’album est joué en entier, le son est énorme et l’intensité à son comble. Ça souffle très fort dans La Bulle !


8. Mike Ladd @ Le Vent Se Lève (Paris) - 17/04/2019

Passage exceptionnel d’une soirée non moins exceptionnelle, sous le signe d’un Hip Hop aventureux, à quelques encablures des sentiers battus. Mike Ladd, seul derrière, devant, à côté de ses quelques machines, et notamment un EMS Synthi du plus bel effet qui fait saliver les quelques amateurs de matériel vintage analogique présents, balance un set qui tape fort, avec humour, décontraction, et un flow dont lui seul a le secret. On se souviendra également de la première tentative de bataille de polochons du Vent Se Lève.


9. múm @ Eglise Sint Denijs (Zwevegem / Belgique) - 22/09/2019

J’avais déjà vu múm en 2009 au Grand Mix de Tourcoing lors d’une soirée dont bizarrement je ne me souviens que très peu, en dehors du très beau set piano-voix d’Elysian Fields… J’arrive donc au concert les oreilles vierges et excitées, prêt à réparer mon erreur. Quelle chance de (re)découvrir les Islandais en live alors qu’il s’agit de fêter les 20 ans du superbe Yesterday Was Dramatic - Today Is OK  ! C’est la petite église de Zwevegem (dans laquelle j’ai déjà eu la chance de voir Mount Eerie et Angel Olsen) qui offre à l’album un véritable écrin de soie, une atmosphère religieuse où la pop électronique ne se fait pas prier pour appeler à la méditation.


10. Built To Spill @ De Kreun Wilde Westen (Courtrai / Belgique) - 05/05/2019

Je ne suis pas particulièrement client des albums live mais si je ne devais en retenir qu’un ce serait sans hésitation celui de Built To Spill sorti en 2000 ! Je ne pensais pas les voir un jour et en venait à fantasmer à chaque écoute. C’était sans compter les 20 ans de Keep It Like A Secret en 2019 et le privilège donné par l’équipe du De Kreun, avec un show grisant à souhait, un enchaînement de tubes ponctué par la bonne humeur et le bon humour d’un Doug Martsch en forme et conclu par un enchaînement In The Morning / Carry The Zero à faire dresser les poils. Mémorable !


11. Darkspace @ Théâtre de Denain (Denain - In Theatrum Denonium) - 02/03/2019

A l’heure où l’on apprend enfin les derniers noms de l’édition 2020 (Carpathian Forest et Borgne en tête), retour sur l’expérience la plus marquante, traumatisante et jouissive du In Theatrum Denonium de 2019. A groupe rare, show exceptionnel ! Ce n’est pas toujours vrai mais dans le cas des ambassadeurs suisses du black metal industriel et cosmique il n’y a vraiment pas vol sur la marchandise. Zhaaral, Zorgh et Wroth, de front face à la salle, plongent le public dans l’atmosphère la plus sombre et enveloppante qui soit, entre poussières d’étoiles et vertige de l’infini.


12. Hot Snakes @ L’Aeronef (Lille) - 03/06/2019

Gagner une place à un concours est toujours agréable. Gagner une place pour voir les Hot Snakes, un lundi, c’est l’assurance de bien débuter sa semaine. La bande de John Reis plus punk que jamais après 20 ans de scène, venue pour présenter le déjà bien rôdé Jericho Sirens, se montre nerveuse, énergique et chaleureuse à la fois. Il n’est pas si loin le temps des Drive Like Jehu !


13. Lingua Ignota @ La Malterie (Lille) - 04/10/2019

La légende raconte que Kristin Hayter part en tournée avec le minimum syndical de matériel, dans l’idée de s’adapter à chaque lieu. Lorsqu’elle arrive à la Malterie ce jour là, elle s’amourache du piano, stocké depuis des années dans un coin de la salle. Il est bien sûr désaccordé… et ce n’est bien sûr pas un problème. Instrument recouvert d’une bâche plastique, enveloppé de lumière et placé au milieu du public… l’artiste s’assoit et nous livre un set coincé entre douceur et rage, un enchaînement de ballades frissonnantes, bien loin de l’univers électrique et bruitiste qu’on lui connaît. Seul la voix finit par exploser, comme par relents de souffrance contenue qui ne demandent qu’à sortir.


14. Decline of the I @ Métaphone (Oignies - Tyrant Fest) - 16/11/2019

Entre Mayhem, Imperial Triumphant, Mephorash, Pensées nocturnes et j’en passe… l’équipe du Tyrant nous a particulièrement comblés pour son édition 2019. C’est finalement Decline Of I, projet de l’ex-Merrimack et Malkhebre (entre autres) qui deviendra mon coup de cœur. Dans un auditorium bondé, le groupe démontre que la meilleure idée après le triptyque Inhibition / Rebellion / Escape (inspiré par les travaux d’Henri Laborit) a été de passer l’épreuve du live. Ambiance malsaine à souhait déversée par un black metal inspiré qui doit autant son intelligence à ses compositions qu’à ses références (le cinéma de Jean Eustache, les écrits d’Antonin Artaud…). Un set époustouflant ! On ne peut qu’encourager la formation à continuer à fouler la scène !


15. The Ex @ La Bulle (Lille) - 10/12/2019

Mon huitième concert de The Ex en moins de dix ans, dont deux cette année, et pourtant celui-ci laisse un goût vraiment particulier. 40 bougies soufflées par un Tour de France entamé en février lors d’une nuit éthiopienne laissant la part belle aux aspirations africaines de Hollandais bien entourés, entre cirque et musique traditionnelle, puis ici par un rebond résolument rock, punk, noise dans une salle à la jauge très réduite et par conséquent pleine à craquer. Un format de poche électrique, transpirant et généreux : The Ex souffle les bougies mais nous laisse croquer le gâteau.


16. The Science @ Mixtape 5 (Sofia / Bulgarie) - 22/10/2019

Voyager, c’est aussi l’occasion d’aller voir des groupes locaux en concert. Inconnue au bataillon jusqu’alors, la formation bulgare semble à première écoute avoir de faux airs de Lorn ou même Björk période Biophilia. Rendez-vous au sous-sol d’une galerie marchande où l’ambiance réchauffera bien plus que les bières bon marché servies au bar, à mesure que les fans affluent : danses désarticulées, sourires sincères, devant un assemblage de peintures électroniques qui coulent des enceintes jusque sur l’écran, et de voix mixtes tour à tour bulgares, anglaises, espagnoles, imprégnées de lyrisme, de Hip Hop ou de Dancehall. Une belle découverte dans une superbe ville !


17. BruceXCampbell @ Do It Yourself (Lille) - 09/09/2019

Quand le meilleur du grindcore californien rencontre un des meilleurs bars de Lille, c’est l’assurance d’y laisser quelques litres de bière et de sueur. Le souvenir encore présent de leur passage à l’Obscene Extreme de 2018, je me retrouve propulsé au devant d’une bande d’énervés hystériques prêts à retourner le maigre pit comme une crêpe un soir de chandeleur. Le duo devenu récemment trio par l’ajout d’un hurleur des plus communicatifs alimente le débat d’arguments rouleau-compresseur. On en prend plein la tronche… on ne sait plus où on est ni où on habite !



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 30 mars 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends