Interview Analove My Log : 1. Clarence Rise

Si vous suivez nos publications les plus récentes, vous n’êtes pas sans savoir que notre webzine s’associe à l’événement Analove My Log qui se déroulera ce dimanche 3 mai, à 18 heures (midi à Montreal), en live sur Twitch. Quinze artistes affiliés au label Chez.Kito.Kat se produiront alors pour des sets de 15 à 30 minutes. Et comme nos mots sont parfois insuffisants pour offrir à ces artistes l’auditoire qu’ils méritent, nous avons décidé de leur laisser la parole en leur soumettant un court questionnaire. Jusqu’à dimanche, nous effectuerons donc un focus sur quelques-uns des artistes programmés.

Clarence Rise ouvre le bal, ce qui nous permet de corriger un incompréhensible oubli de notre part. Il y a tout juste un an, le Messin partageait Misguided Shapes Of Existence, 72ème référence du catalogue de Chez.Kito.Kat, sans que nous ne relayions cette publication. Entre techno et dark ambient, l’artiste n’oublie pas de laisser place à quelques lignes mélodiques de qualité, comme sur le sommet Ambivalence.

- Quels artistes ont particulièrement influencé ton parcours musical ?

Il y a d’ores et déjà les grands pontes, les groupes qui ont bercé plus d’un artiste électronique avant moi, Depeche Mode, Nine Inch Nails et The Cure dans le haut du panier, depuis maintenant presque 30 ans. Puis les influences se sont précisées, affinées, pour en arriver aujourd’hui à vouer un culte certain à des artistes comme Kangding Ray, Lorn, Ancient Methods, Alva Noto ou encore Alessandro Cortini pour la dimension atmosphérique.
Mais ce sont surtout les labels ayant des identités affirmées qui m’influencent et m’inspirent, je pense à Raster, Stroboscopic Artefacts, mais aussi toute la frange "deep techno" représentée par Semantica, Circular Limited ou encore Hypnus Records.

- Peux-tu nous partager un coup de cœur artistique qui, d’après toi, reste trop confidentiel ?

Il y en a beaucoup et à la fois trop peu... Le véritable coup de cœur qui te donne la chair de poule à la trentième écoute, c’est rare. Mais la dernière en date que je peux te citer, ce serait l’œuvre de Ocoeur, un génie de l’ambient-IDM, hélas méconnu (ndlr : nous approuvons et vous recommandons l’écoute de Inner, chroniqué dans nos colonnes en 2018).

- Comment imagines-tu adapter ton set à cette "réalité virtuelle" ?

L’adaptation est surtout du côté matériel. Au final, les machines utilisées sont les mêmes, les branchements sont les mêmes, seul le mode de diffusion change. Évidemment, l’enrobage visuel et la puissance sonore ne peuvent égaler une prestation sur scène, mais ce n’est pas forcément un motif valable pour brider le live et ses qualités intrinsèques.
J’ai pu donner récemment en direct sur Twitch un autre live aussi percutant que le dernier réalisé en salle. Maintenant, pour l’invitation des Kito Kat, j’ai voulu expérimenter, et je dois avouer que la diffusion virtuelle, depuis le studio, au cœur du processus créatif, ça ouvre le champ des possibles !

- Est-ce que le confinement t’a permis d’avancer sur de nouveaux projets ? Quelle est ton actualité musicale à venir ?

Depuis ces 45 jours de confinement, j’ai multiplié les podcasts et les remixes, il y a également un EP finalisé qui attend patiemment sa sortie, mais d’autres créations se préparent aussi, notamment une qui sera le prolongement du live de cette Analove My Log.


Interviews - 28.04.2020 par Elnorton


Partenariat : cinquième édition le 3 Mai pour "Analove My Log"

Certains secteurs de notre vie - culturelle, notamment - semblent en suspens, mais les artistes dynamiques parviennent néanmoins à trouver des alternatives à cette situation inédite de confinement. Aussi, le label Chez.Kito.Kat Records, bien connu des habitués de ces colonnes, proposera le dimanche 3 Mai 2020, en live sur Twitch, la cinquième (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 30 mai 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends