;background-color:#">I Like Trains - Kompromat

1. A Steady Hand
2. Desire Is A Mess
3. Dig In Voir la vidéo I LIKE TRAINS - Dig In (Official Video) - YouTube
4. PRISM
5. Patience Is A Virtue
6. A Man Of Conviction
7. New Geography
8. The Truth Voir la vidéo I Like Trains - The Truth
9. Eyes To The Left

2020 - Norman Records

Sortie le : 21 août 2020

I Like Trains

Sorti en catimini à la fin du mois d’août, Kompromat marque le grand retour d’I Like Trains, comme il faut désormais appeler les ex-iLiKETRAiNS, après huit années de mutisme. Forcément, un tel silence nous avait conduits à penser que le combo à l’origine de quatre longs formats entre 2006 et 2012 avait fait son temps et que les dernières braises (un live sorti en 2016, par exemple) étaient en train de se consumer.

Pourtant sans crier gare, le combo de Leeds a ravivé la flamme avec neuf titres et un album dévoilé fin août, quelques mois après en avoir annoncé la sortie. Résumer un disque aussi intense que Kompromat constitue une mission relativement périlleuse, tant les changements de rythme et détails auditifs à l’importance considérable sont aussi nombreux que fondamentaux. En effet, ces derniers permettent aux Britanniques de décupler une tension qu’ils ne laissent descendre que par intermittence, de manière tout à fait contrôlée, afin de créer le désir chez l’auditeur et lui permettre d’être ensuite surpris de manière exponentielle.

Le post-rock de I Like Trains dépasse le carcan de ce seul registre, si bien que ces fameux détails, qu’il s’agisse d’une basse dissonante ou d’une ligne vocale décalée, leur permettent d’être plus enthousiasmants qu’une formation telle qu’Explosions in the Sky, à laquelle ils sont parfois comparés ponctuellement. Mais sur Kompromat, la bande menée par David Martin lorgne aussi bien sur l’univers caverneux de The Fall (le classique instantané Dig In, Patience Is A Virtue) ou Joy Division (Desire Is A Mess) qu’en direction d’un rock plus mélodique, façon Interpol (The Truth) d’après certaines critiques, mais plus sûrement à la manière d’Other Lives (New Geography) ou The National (PRISM). Sans se trahir, I Like Trains adapte son univers aux huit années qui se sont écoulées depuis sa dernière publication. Et le résultat est brillant.


( Elnorton )





- 16.05.2020 par Elnorton
 


Articles // 6 janvier 2007
Bilan 2006 par indierockforum

Les électeurs se sont pressés aux urnes en cette fin d’année 2006 pour dévoiler leur bilan musical. Tapis rouge et bruits de couloir en direct de notre forum.



Le streaming du jour #402 : I Like Trains - 'The Shallows'

A une époque où tout va trop vite, rares sont les groupes ayant connu le succès (critique, pour le moins) mais engagés depuis longtemps sur une pente descendante à savoir prendre le temps de tirer les leçons de leurs échecs artistiques pour mieux rebondir. C’est pourtant le cas du combo de Leeds, dont ce quatrième opus en s’aventurant du côté d’un (...)