Juana Molina - Un Día

1.Un Día
2. Vive Solo
3. Lo Dejamos
4. Los Hongos De Marosa
5. ¿Quien ? (Suite)
6. El Vistado
7. No Llama
8. Dar (Que Dificil)

2008 - Domino

Sortie le : 6 octobre 2008

Juana Molina

Fraîchement arrivée sous nos projecteurs, c’est avec un sentiment d’accomplissement que l’argentine dévoile au monde entier son nouvel et cinquième album. La lumière des spots elle connaît pourtant, elle qui y a goûté pendant des années lors de ses prestations télévisuelles sur sa terre natale. Un début de carrière entamé un peu par hasard mais qui lui permit de gagner une certaine assurance et c’est en 1996 que la jeune sud-américaine envoya tout valser pour embrasser cette direction artistique qui lui tendait les bras.

Non sans mal et dans un relatif anonymat, c’est forte de ses quatre précédentes créations que Juana Molina en arrive douze ans plus tard à nous proposer cet extravagant Un Dìa. Un recueil de compositions à la fois moderne et sauvage aux allures d’incantations. On ne sait quels esprits ou divinités pourraient bien être susceptibles de répondre à l’appel du shaman argentin, mais nous voilà soudainement concernés. Jouissant d’une liberté artistique exacerbée, la musique de celle qu’on compare déjà à Bjork ou Leila se présente sous la forme d’un folk expérimental et psychédélique qui joue beaucoup sur l’envoûtement de son auditoire. Les boucles vocales et instrumentales de nature parfois assez énigmatique s’entremêlent dans des rythmes le plus souvent endiablés.
Les racines natales de Juana Molina imprègnent fortement ses créations et interpèlent dès le morceau inaugural donnant son nom à cet album. Un exercice aussi atypique que dangereux et qui aurait probablement perdu tout intérêt s’il avait été exploité à son extrême en étant martelé durant la cinquantaine de minutes qui compose cet opus. Seulement, tout en préservant ce côté tribal, le tout s’enchaîne finalement avec nuances et diversité avec notamment Vive solo, création non moins charmante mais empreinte de douceur. Huit réalisations au total avec en guise d’apothéose ce morceau un peu fou : Los Hongos De Marosa, un condensé où s’expriment toutes les facettes du savoir-faire de l’artiste.

Une cérémonie musicale à laquelle tout curieux ou amateur d’aventure se doit d’aller assister.


( pol )

Disques - 04.10.2008 par Pol
 


Articles // 18 juin 2017
Top albums - mai 2017

Croyez-le ou non, en mai, il y avait une vie en dehors des compils IRMxTP, et malgré toute l’attention portée à nos Vol. 1 - I Had the Strangest Dream Last Night (The Owls Were Silent) - et 2 - The Lonesome Foghorn Blows (The Secret of Knowing Who Killed You) - on n’en oublie pas l’actu bouillonnante de cette fin de printemps, en témoigne cette (...)



Streaming du jour // 25 octobre 2013
Le streaming du jour #913 : Juana Molina - 'Wed 21'

Conjuguant toujours aussi naturellement folk hypnotique, transe analogique et incantations obsédantes entre deux passages plus cotonneux dont les rêves étranges évoquent l’esprit de son fascinant Son (cf. Las Edades ou l’intro de Ay, No se Ofendan), la magicienne de Buenos Aires reprend les choses après 5 ans d’absence exactement là où le baroque (...)



Chroniques // 18 juin 2017
Juana Molina

Avec Halo, Juana Molina n’a rien perdu de sa superbe, et nous gratifie de l’un de ses disques les plus passionnants. La Portègne ayant pris l’habitude de mettre le curseur particulièrement haut, que ce soit avec le prédécesseur Wed21 dont nous parlions en 2013 ou le tribalisme de Segundo au croisement des millénaires, l’éloge n’est pas (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 30 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends