2008 : Un Panthéon Personnel

Je ne vais pas essayer de vous impressionner et vous dire que cet énième classement va vous donner les meilleurs albums de cette année musicale, loin de moi, même si au fond je le pense. Mais c’est avant tout les albums qui m’ont le plus marqué, qui m’ont le plus touché et c’est ce que l’on attend tous de la musique, trouver en quelque sorte son Panthéon Personnel et espérer que quelques-uns puissent y pénétrer et l’apprécier à sa juste valeur.

En plus d’avoir écouté fréquemment les albums cités ci-dessous, je sais intérieurement que je les réécouterai bien longtemps comme j’ai pu récemment le constater en parcourant mes coups de cœur donnés les années précédentes, aucun n’est passé à la trappe au fil du temps. C’est bon signe, mon bilan musical pour cette année ne devrait pas y déroger, je l’espère en tout cas. Voici donc en quelques albums une année 2008 riche et dense que ce soit en surprises, en découvertes, en retours inattendus, en confirmations mais aussi en déceptions.

1. Deerhunter Microcastle / Weird Era Continued - (Myspace)
Il s’agit de la grande confirmation de cette année avec un double album labyrinthique et schizophrène d’une telle évidence mélodique qui se dévoile à chaque écoute. Le groupe a su apprivoiser ses expérimentations bruitistes pour obtenir une suite de plages embrumées et lumineuses qui se traversent en toute quiétude malgré cette atmosphère étrange et inquiétante. Il est impossible d’y résister, ça touche au génie.


2. Portishead Third - (Myspace)
Comme si de rien n’était, ce retour tant espéré mais que l’on n’attendait plus a remis les pendules à l’heure. Il s’agit en soi d’un événement mais si le trio de Bristol n’avait pas su se renouveler, la déception en aurait été grande. Au contraire, le groupe s’est mis en danger avec un album glacial et ténébreux. Loin d’être évident, il se révèle au fil des écoutes pour ceux qui se donnent du temps. On y aperçoit même la lumière.


3. Fleet Foxes s/t - (Myspace)
L’histoire a commencé avec Mykonos, magnifique chanson issue de l’excellent EP Sun Giant sorti également cette année, et découverte presque par hasard. Il ne m’en fallait pas plus pour me laisser tomber dans cet album d’un autre temps. Les harmonies vocales célestes ont eu raison de moi, je me suis petit à petit laissé envoûter par cet édifice sonore d’une grande richesse où le moindre détail a parfaitement sa place, une construction finalement surnaturelle.


4. Cass McCombs - Dropping the Writ - (Myspace)
Avec cet album sorti seulement cette année en Europe, cet artiste folk américain prend son envol et confirme tout le talent que l’on avait pu deviner avec ses précédentes compositions. Il y a tout d’abord cette voix qui ne peut laisser de marbre, et ensuite il y a ce sens de la mélodie à la fois tempétueux et maîtrisé qui nous emporte sans que l’on y prenne garde et à chaque fois c’est avec plaisir.


5. Tindersticks The Hungry Saw - (Myspace)
Il serait dommage d’oublier ce groupe revenu à son plus haut niveau. Il y en a si peu capables aujourd’hui d’écrire et composer des chansons aussi touchantes et séduisantes, des chansons qui peuvent donner des frissons à chaque écoute. Cet album retrouve les allants du début du groupe toujours aussi classieux. Rien que pour cette chanson désarmante de simplicité qu’est All the Love, on peut se mettre à genoux et les remercier d’être encore là.


6. Anthony Reynolds British Ballads - (Myspace)
Il faut se faire une raison aujourd’hui, cet artiste ne sera jamais reconnu à sa juste valeur par le plus grand nombre. Sorti en catimini en fin d’année dernière et de surcroît difficilement trouvable à l’époque, ce remarquable premier effort solo montre le leader des regrettés Jack sous son plus beau jour et en toute sérénité. Accompagné de Dot Allison et Vashti Bunyan, il a composé dix chansons atemporelles d’une grande élégance et simplicité, sans la démesure qu’on pouvait lui connaître.


7. The Mabuses Mabused ! - (Myspace)
Après 14 ans d’absence, ce troisième opus aurait dû enthousiasmer le monde entier. Pourtant cet album de pop barrée et exaltante est passé quasiment inaperçu. Il est sûr que l’univers enjoué et féerique de la bande est décalé et déroutant par sa forme et cette abondance d’instruments, mais il recèle un incroyable sens de la construction mélodique que l’on retrouve chez peu de groupes.


8. No Age Nouns - (Myspace)
A partir d’un mur de guitare et d’une batterie, ce jeune duo revisite à lui seul et de manière inattendue l’histoire du noise rock sans aucune prétention mais avec un talent indéniable. Grâce à une grande diversité de titres bouillonnants et incisifs, le tout sans superflu et en une trentaine de minutes, cet album est une grande claque qui fait du bien. Le duo impressionne par les sonorités qu’il est capable de reproduire et encore plus sur scène.


9. The Dodos Visiter - (Myspace)
C’est un autre duo qui a également marqué cette année avec son folk improbable et déstructuré, un joyeux boucan avec deux fois rien. En fait avec simplement une batterie débridée et une guitare acoustique qui aiment prendre à contrepied. Ces deux-là ne font pas dans la dentelle, leur chansons sont épurées au possible mais s’avèrent rapidement enthousiasmantes et entraînantes.


10. Vampire Weekend s/t - (Myspace)
Autant le dire, j’étais sceptique et je n’ai pas compris au départ cet éloge médiatique autour de ce groupe nouvellement arrivé. J’appréciais quelques titres mais de là à me prosterner devant... Par contre, force est de constater qu’au fil du temps, cet album n’est jamais resté éloigné de ma platine, la faute à des chansons imparables qui restent dans la tête avec des rythmiques entêtantes et efficaces. Il leur reste à confirmer maintenant, le plus dur commence.


Et pour quelques albums de plus qui eux restent au pied des marches de ce Panthéon mais qui méritent un honneur tout aussi particulier :
11. The Streets - Everything is borrowed - (Myspace)
12. Lightspeed Champion - Falling off the Lavender Bridge - (Myspace)
13. Stereolab - Chemical Chords - (Myspace)
14. Hot Chip - Made in the Dark - (Myspace)
15. Port O’Brien - All we could do was sing - (Myspace)
16. She & Him - Volume One - (Myspace)
17. The Young Republic - 12 Tales from Winter City - (Myspace)
18. Why ? - Alopecia - (Myspace)
19. Atlas Sound - Let the Blind lead those who can see but cannot feel - (Myspace)
20. Jeremy Jay - A Place where we could go - (Myspace)

... ou bien encore ceux-là :
21. Swell - South of the rain and snow - (Myspace)
22. El Perro del Mar - From the Valley to the Stars - (Myspace)
23. The Gutter Twins Saturnalia - (Myspace)
24. The Notwist - The Devil, You + Me - (Myspace)
25. Shearwater - Rook - (Myspace)
26. Noah & The Whale - Peaceful, the World Lays Me Down - (Myspace)
27. Sun Kil Moon - April - (Myspace)
28. Islands Arm’s way - (Myspace)
29. Beck - Modern guilt - (Myspace)
30. Department of Eagles - In ear park - (Myspace)

Je vais m’arrêter là-dessus. Il faut bien le faire à un moment. Evidemment, ce bilan n’est qu’une partie visible de ce que j’ai pu écouter car il faut bien l’avouer il y a pas mal de choses qui m’ont déçu (pour n’en citer qu’une, le changement de cap pour Sigur Rós) et d’autres que je préfère oublier, que ce soit du côté de la hype ou non. Bien sûr, j’ai dû en oublier au passage. Il faut dire que la toile est un formidable vecteur de promotion qui permet d’écouter, de découvrir librement de nombreuses choses aussi bonnes et mauvaises soient-elles. Notamment, le développement du streaming est une importante avancée. Par contre je garde mes principes sur le fait que l’artiste doit rester libre de partager son œuvre et d’en faire ce qu’il veut, d’utiliser les médias qu’il désire pour montrer tout ou partie, au plus grand nombre ou non (sans rentrer dans le débat mercantile). Ce n’est pas aux auditeurs de décider et de se servir gratuitement comme si de rien n’était. Il s’agit de principes vains mais on peut toujours espérer ...


Pour terminer sur une bonne note rien de tels que les 3 singles les plus excitants de 2008, en espérant que l’année prochaine soit bien moins morose qu’on nous l’annonce actuellement.


Noah And The Whale - Five Years Time (version non officielle)

Islands - Creeper
MGMT - Time to Pretend (version non officielle)



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 18 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends