Hildur Guðnadóttir - Without Sinking

1. Elevation
2. Overcast
3. Erupting Light
4. Circular
5. Ascent
6. Opaque
7. Aether
8. Whiten
9. Into Warner Air
10. Unveiled

2009 - Touch

Sortie le : 31 mars 2009

Une jeune islandaise nous perd dans un océan de cordes métaphysiques, quelque part entre ambient et néo-classique.

Avec ce deuxième album et premier enregistré sous son véritable nom (le précédent, Mount A, était signé Lost In Hildurness), la violoncelliste Hildur Guðnadóttir nous convie à un programme qui pourra sembler atypique aux amateurs d’indie rock : tout en couches superposées de cordes enveloppantes dont les puissants courants, froids ou chaux, circulaires ou ascendants et qui parfois se vaporisent à la surface pour devenir déferlantes cosmiques, pourraient bien finir par vous couler, par-delà leur calme apparent.

Car partie d’une formation classique, l’islandaise n’en a pas moins joué et enregistré avec múm, Throbbing Gristle ou encore Pan Sonic, autant de gages d’un goût pour l’expérimentation qui transparaît dans la construction de chacune des pièces de Without Sinking, qu’elles se rapprochent des modulations dissonantes de Jonny Greenwood, de la répétitivité en perpétuel mouvement chère à Philip Glass ou même des mélodies tragiques du compositeur japonais Shigeru Umebayashi - auteur de BO pour Zhang Yimou ou Wong Kar-wai notamment.

Le point faible de l’album, car il y en a un, étant peut-être justement de n’avoir pas su ou voulu choisir entre mélodies, développement de l’espace et exploration "texturelle", sans que la musicienne n’ait encore suffisamment de talent pour concilier les trois à l’image de Labradford en son temps ou aujourd’hui d’un Tim Hecker par exemple. De fait, aucune de ces trois composantes n’est véritablement aboutie et certains passages ennuient sur la durée tandis que d’autres manquent légèrement d’ampleur.

Un bien petit bémol toutefois, pour une révélation qui mérite amplement que l’on s’y plonge corps et biens.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 16.04.2009 par indie
 


News // 17 mars 2012
Des Islandais à Paris !

Comme chaque année à la venue du printemps, le Festival Air d’Islande nous fait partager diverses facettes de la culture islandaise avec art contemporain, cinéma et bien évidemment musique. Si peu d’information a été dévoilée concernant l’art contemporain (nous savons tout de même que l’artiste Rúrí sera exposé) et les projections de films inédits en (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 20 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends