Nadja invente le labyrinthe discographique

Cinquante minutes de tourbillon grésillant parsemé de riffs lourds et orageux pour un crescendo flippant à souhait, voilà ce que nous proposent le duo de Toronto Nadja et son talentueux homologue ambient-doomeux de Nouvelle-Zélande, Black Boned Angel, depuis la semaine dernière via le label 20 Buck Spin initiateur de cette rencontre au sommet... ou plutôt au fond d’un trou noir.

Une collaboration transcontinentale "virtuelle" dont était déjà né fin 2007 un premier morceau plus accessible et même chanté, Christ Send Light, paru sur EP l’année suivante via le propre label de Campbell Kneale (leader de Black Boned Angel), Battlecruiser. Cette fois néanmoins, il s’agit de deux instrumentaux de près de 25 minutes chacun, que l’on conseillera donc aux oreilles averties des profondeurs infernales que peut atteindre le drone doom d’un Sunn O))) par exemple.

Par ailleurs, après l’EP Belles Bêtes paru fin juin en vinyle et bientôt disponible en CD (quelques extraits ici pour les plus pressés), l’époustouflante compilation (album ?) de raretés et d’inédits Numbness, l’album de reprises étonnamment homogène When I See The Sun Always Shines On TV, le single (EP ?) de 16 minutes Clinging To The Edge Of The Sky quelque part entre ambient et post-rock, et - toujours cette année - une formidable odyssée passant en 23 minutes de la contemplation au déluge sur Primitive North, split album inégal avec le quatuor doom metal new-yorkais A Storm Of Light (dont le deuxième opus Forgive Us Our Trespasses sortira justement en septembre), le stakhanoviste Aidan Baker et sa complice Leah Buckareff préparent pour bientôt un nouvel album de Nadja, le 12ème en 5 ans (!) qui fera suite à The Bungled & The Botched - offert en streaming sur Last.fm pour ceux qui auraient eu du mal à suivre la productivité du duo depuis 2007.

Under the Jaguar Sun, prévu pour la mi-août sur le label Beta-Lactam Ring Records, sera divisé en deux oeuvres indépendantes tenant chacune sur un CD - Quetzalcoatl et Tezcatlipoca du nom des dieux aztèques à la fois frères et ennemis, "l’une ambient et l’autre moins" d’après la description faite par le duo sur myspace - mais vraisemblablement complémentaires, puisque la version vinyle écoutable là encore en streaming dans son intégralité sur Last.fm consistera en un mix des deux disques, qui eux-mêmes pourront être joués... en même temps. Voilà qui nous rappelle un certain Zaireeka, mais gageons à en juger par ce "vinyl mix" abyssal et cosmique à la fois que le résultat sera cette fois moins anecdotique.

De nombreux extraits sont disponibles sur le site du label, en attendant les prochains projets du groupe, à savoir le double DVD White Nights/Drone Fields, le livre/disque Passing Thru, et le split EP Dreamers Dream Part One avec Armchair Migraine Journey à paraître tous trois sur le même Beta-Lactam Ring Records, et surtout un 13ème opus mais sur le label Essence Music celui-là, Autopergamene. Sachant que tout cela devrait également voir le jour avant la fin de l’année et connaissant la qualité générale des réalisations d’Aidan Baker, on se dit que l’on pourrait presque n’écouter que Nadja en 2009 et mourir heureux.

A noter également que le canadien, tout aussi prolifique en solo et notamment co-auteur en 2008 du superbe Fantasma Parastasie avec le petit génie de l’ambient drone Tim Hecker, avait signé en avril dernier un nouvel album pour le label Equation Records, un certain Gathering Blue uniquement disponible en double vinyle pour le moment.


Et pour plus de streaming et de mp3, rendez-vous sur le site officiel de Nadja.

News - 24.07.2009 par RabbitInYourHeadlights
 


Entretiens à Twin Peaks : #26 - Aidan Baker (Nadja, B/B/S/, Hypnodrone Ensemble...)

Retrouvez chaque semaine dans nos pages les interviews de quelques-uns des contributeurs à la future compil’ Twin Peaks d’IRM. Et cette fois, au tour d’un musicien qu’on pourrait presque retrouver chaque semaine dans nos pages tant il est productif, et on ne s’en plaindrait pas, la preuve en deux albums dans le top ten de ce bilan (...)



Le streaming du jour #1798 : Aidan Baker & Gareth Davis - 'Invisible Cities'

Près de trois ans après sa rencontre ambient-kraut avec l’Autrichien Idklang, Aidan Baker est de retour chez Karlrecords, label expérimental berlinois à la mesure de ses explorations mélangeuses et singulières, pour un nouvel opus à quatre mains, en compagnie cette fois du clarinettiste Gareth Davis que nos lecteurs fidèles connaissent notamment pour (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends