The Flaming Lips - At War With The Mystics

1. The Yeah Yeah Yeah Song
2. Free Radicals
3. The sound of Failure/It’s Dark ... Is It Always This Dark ??
4. My Cosmic Autumn Rebellion
5. Vein Of Stars
6. The Wizard Turns On ...
7. It Overtakes Me/The Stars Are So Big, I am So Small ... Do I Stand A Chance ?
8. Mr. Ambulance Driver
9. Haven’t Got A Clue
10. The W.A.N.D.
11. Pompeii Am Gôtterdämmerung
12. Goin’ On

2006 - Warner

Sortie le : 31 mars 2006

Introspection et envie d’en découdre

Quatre ans après le magnifique Yoshimi Battles The Pink Robots, faux album-concept qui synthétisait déjà à la perfection l’évidence mélodique de The Soft Bulletin et l’esprit plus chaotique et bruitiste des débuts, les Flaming Lips sont de retour, et peut-être bien avec leur chef-d’oeuvre.

At War With The Mystics porte bien son nom. Pamphlet contre les égoïstes, mégalomanes, fanatiques et autres extrêmistes de tous poils (Free Radicals, The W.A.N.D.), c’est aussi et surtout le récit métaphysique des états d’une âme perdue dans un monde qui ne tourne plus rond (It Overtakes Me), où les espoirs de sécurité, de stabilité et d’amour s’évanouissent souvent aussi vite qu’ils étaient apparus et où l’on s’interroge sur son propre mysticisme. Finalement, l’histoire de Yoshimi ne racontait pas autre chose...

Album à la fois pêchu et dépressif, enchanteur et mélancolique, complexe et frontal, At War With The Mystics est le reflet de son créateur, Wayne Coyne, organisateur de concerts festifs autant que politiques (comme en témoigne Darko dans son live report ici), philosophe et moraliste habité et un peu hanté. De l’infiniment accrocheuse Yeah Yeah Yeah Song d’ouverture, où il met en garde son auditeur des dangers qu’il peut y avoir à agir sans se connaître soi-même, au bouleversant Goin’ On final, qui narre la prise de conscience de l’érosion des sentiments de la personne aimée, il convoque le lyrisme d’Ennio Morricone sur l’immense et angoissé Sound Of Failure, s’interroge sur l’existence d’un esprit supérieur, d’un paradis et d’un enfer dans Vein Of Stars, évoque l’ambiance du film de Scorsese "A tombeau ouvert" sur un Mr. Ambulance Driver finalement plein d’espoir ("for everyone that dies, someone new is born"), ou encore raconte en quelques phrases la fin d’un monde qui renouerait trop tard avec l’amour dans Pompeii Am Götterdämmerung.

Si on peut trouver qu’avec les années l’unanimement célébré The Soft Bulletin a pris un léger coup de vieux sonore malgré des chansons toujours aussi touchantes, gageons que Yoshimi Battles The Pink Robots et surtout At War With The Mystics, album solaire s’il en est, garderons à jamais leur formidable fraîcheur d’écoute.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 21.12.2005 par indie
 


Articles // 7 février 2017
Top albums - janvier 2017

En hiatus depuis mars 2015, l’historique top albums d’IRM renaît de ses cendres dans une formule améliorée blablabla... La vérité c’est qu’on avait eu la flemme un moment mais c’est bien connu, plus on en fait et plus on a envie d’en faire (notre lauréat de janvier en sait quelque chose...), et il faut croire que le projet Twin Peaks que vous suivez, on (...)



The Flaming Lips savent gâter les fans

The Flaming Lips sont en ce moment bien occupés à soutenir les Thunder d’Oklahoma City en finale NBA contre les Miami Heat, avec pour cette occasion une relecture de leur hymne Rice for The Prize : Et pourtant entre deux matchs de play-off à supporter Kevin Durant et consorts, le groupe pense également à ses fans en annonçant la (re)sortie de The (...)



Chroniques // 30 avril
The Flaming Lips

Après un With a Little Help from My Fwends encore plus gloubi-boulgesque et boursoufflé que l’album des Beatles qui l’avait inspiré, Miley Cyrus & Her Dead Petz que l’on avait bien fait de ne pas trop (voire pas du tout) prendre au sérieux et un Oczy Mlody d’où pas grand chose ne dépassait, la bande à Wayne Coyne livre sans grande difficulté (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 11 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends