Retribution Gospel Choir passe à la pop revêche

Depuis 2008 et un premier album éponyme de "stoner light" aux riffs lourds et au chant plus ou moins atonal ou mélodique tenté de loin par le math-rock ou le dub, Retribution Gospel Choir permet à Alan Sparhawk (guitare / voix) et Steve Garrington (basse), accompagnés par Eric Pollard aux fûts, de laisser de côté les atmosphères feutrées de Low et les harmonies vocales de Mimi Parker pour s’adonner à un rock plus déconstruit et brut de décoffrage dans la lignée de Sonic Youth ou Pavement.

Premier single extrait du numéro 2 (oui, 2, c’est bien le titre) à paraître chez Sub Pop - après Caldo Verde, le label de Mark Kozelek pour l’éponyme que le leader de Sun Kil Moon et des Red House Painters avait produit -, Hide It Away surprend pourtant d’entrée de jeu par une tension instrumentale inédite frôlant l’envolée post-rock et un lyrisme vocal pas loin de... U2 :

Alors, doit-on craindre pour nos oreilles en mal de décrassage ? Pas vraiment à en croire l’efficacité sans fioritures de Workin’ Hard ou le retour au stoner teinté de dub de Poor Man’s Daughter, écoutables grâce au petit lecteur en page d’accueil du site officiel : ça s’annonce toujours aussi court (33 minutes d’après les plate-formes de téléchargement légales) et sans reprise de Low cette fois, peut-être moins cohérent que le précédent opus mais sans doute tout aussi captivant par cette ouverture mesurée à la pop justement, sur fond de lo-fi habitée ou de violence saturée. A confirmer sur CD dès le 26 janvier et pour les parisiens sur la scène du Point Ephémère le 18 mars prochain.

News - 18.01.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #693 : Brandt Brauer Frick - 'Miami', Low - 'The Invisible Way' & Suede - 'Bloodsports'

Triple streaming aujourd’hui autour de trois albums particulièrement attendus ce mois-ci. Entre le nouveau brûlot transgressif d’un trio allemand en perpétuelle réinvention, la dernière pierre à l’édifice d’un d’un pilier indie d’outre-Atlantique rarement décevant et le comeback discutable d’un mythe anglais écorché par le poids des années, un seul et (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 23 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends