Erevan Tusk / Querencia - EP’s

Deux EP’s sinon rien, autant ne pas faire les choses à moitié. Il est si rare que je craque sur ce format. Cela voudrait-il dire qu’on tient là deux groupes des plus prometteurs ?

Erevan Tusk
1. Cassidy
2. In Your Shadow Voir la vidéo Erevan Tusk - In Your Shadow
3. Kebnekaise
4. Melon
5. Mammoths

Querencia
1. Still I Know
2. Don’t Let Her Down
3. Fuktup R’N’R
4. 400 Nights

date de sortie : 30-11-2009

Erevan Tusk tout d’abord, dont la pochette ne laissait en rien présager de quelque chose d’exceptionnel. Erevan Tusk toujours, dont le premier titre Cassidy ne m’avait nullement aiguillé sur les forces en présence. Erevan Tusk enfin, qui en moins de 15 minutes démontre tout le talent d’une formation promise à un bel avenir.

Si on devait s’arrêter à ces 5 titres, je serais le premier à dire que c’est trop peu. La pop, la folk, le rock, peuvent très bien s’apprécier le temps d’un morceau, mais quand on fait le tour du monde aussi rapidement et joliment que sur cet EP, on est en droit d’en réclamer plus. Car par exemple sur In Your Shadow j’entends au loin des réminiscences du meilleur de James, Melon / Mammoths ont respectivement des allures néo-zélandaises (difficile de ne pas y entendre un brin de Robert Scott dans le chant) et australiennes, tandis que Cassidy lorgnerait vers l’Amérique.

Oui, on réclame déjà à corps et à cri un album, car avec Mij (Starboard Silent Side) au chant, accompagné de Julien (Querencia), Nico, Alex, Pacome aux instrus et Antoine Gaillet (Cyann & Ben, M83, ...) au mix, Erevan Tusk semble avoir toutes les cartes en main pour nous livrer quelque chose de passionnant. Un groupe à découvrir tout prochainement sur les scènes parisiennes du Nouveau Casino (25 mars), de la Flèche d’Or (7 avril) et du Baron (7 juin), d’autant plus que ce qu’on pourrait déjà appeler un inédit From The Steeple Spire vous est proposé ci-dessous en vidéo ... et quel morceau !

Vraiment chapeau pour tout ça et un grand merci pour ce tour d’horizon.

Myspace : http://www.myspace.com/erevantusk


On en profite donc pour vous parler de Querencia, déjà auteur d’un album autoproduit en 2004 et qui nous est revenu avec un EP en septembre dernier. Le lien entre ces deux groupes est essentiellement humain, avec Julien Cortes guitariste toulonnais expatrié à Paris et la présence sur Still I Know d’un certain Buni Lensk (Starboard Silent Side) au violon. Parce que musicalement, c’est beaucoup plus terre à terre, plus rock aussi dans quelques sonorités quoique faisant ressurgir fièrement le fantôme eighties de Lloyd Cole and The Commotions (Don’t Let Her Down). Oui plus terre à terre, hélas aussi, puisqu’il faudra se contenter d’un Truskel le 15 avril pour ceux qui voudraient les apprécier à la scène, de cet EP distribué gratuitement, et d’un second album à paraître dès que possible.

Pourtant, là encore, tous les espoirs sont permis avec des titres de bonne facture et un 400 Nights carrément admirable. Bien entourés, eux aussi pourront faire merveille et c’est tout ce qu’on leur souhaite.

Myspace : http://www.myspace.com/querenciaisdead

Chroniques - 21.03.2010 par indie
 


2012 : un séjour au Cariboukistan ... ça c'est top !

2012, je ne t’ai jamais aimée, 2012 tu mérites des pierres dans ta petite gueule, 2012 ravi que tu fasses parti du passé ... et à jamais.



Les Boutiques Sonores vous invitent au Paradis de la pop

Ils ont fait jouer Puzzle Muteson ou Rach Three dans le cadre de leurs excellentes BS Parties, produit La Féline et Thomas Mery en tant que BS Records, rien de surprenant dès lors à ce que l’on soutienne sans retenue le Festival BitterSweet (Paradise) organisé du 14 au 23 juillet avec autant d’amour que de bon goût par Les Boutiques Sonores. 10 (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 21 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends