Pas de récession pour les Roots

Retardé à maintes reprises, How I Got Over, le neuvième album des Roots mis en chantier dès la sortie du précédent en 2008, vient d’atterrir dans les bacs en CD (vinyle le 7 juillet).

Pas de nouvelle cover de Cody Chesnutt au tracklisting (The Seed 2.0 en 2002 ayant largement contribué à faire apprécier le groupe des indie kids) ni de reprise de Frank Zappa comme le colportait la rumeur mais outre la participation de Jim James à la relecture mélancolique du Dear God 2.0 de ses Monsters Of Folk révélée en single le mois dernier, on retrouve notamment les trois new-yorkaises des Dirty Projectors aux choeurs sur le morceau d’ouverture, l’islandaise d’origine Patty Crash en featuring sur l’exaltant The Day, ou encore un sample vocal de Joanna Newsom période The Milk-Eyed Mender (Book Of Right-On, sur... Right On).

Ça c’était pour le capital séduction indie rock, mais n’omettons pas pour autant de compléter le tableau avec notamment le soulman John Legend sur les derniers singles en date (le jazzy Doin’ It Again à la croisée du hip-hop et de la nu-soul, et The Fire, hymne volontaire aux faux-airs de marche pour les droits civiques), le rappeur californien Blu, l’omniprésent Dice Raw déjà entendu à maintes reprises chez les philadelphiens, au côté de l’excellent Truck North qui faisait déjà les belles heures de l’opus précédent ou encore des désormais habitués P.O.R.N. et Peedi Peedi, sans oublier l’inévitable hommage à J Dilla, sous la forme d’un interlude cette fois.

Avec sa section rythmique typique des Roots emmenée par le batteur et producteur Questlove, le single éponyme de l’album How I Got Over à la fois urbain et très soul avec un certain cachet 70’s témoigne de la direction plus ouverte et optimiste empruntée par ce nouvel opus après le ténébreux mais déjà humaniste Rising Down, une manière de témoigner de l’espoir de renaissance économique et sociale suscité par la politique d’Obama et de réconforter l’auditeur en temps de crise sans négliger de le faire réfléchir sur un avenir encore incertain :

Pour le reste, le widget ci-dessous vous permettra déjà avec ses longs extraits de vous faire une bonne idée du résultat dont la cohérence de rythme et de conviction semble irréprochable, nouvelle preuve de talent d’un groupe clé des deux dernières décennies qui a décidément plus d’une corde à son arc.

News - 22.06.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


Streaming du jour // 1er décembre 2011
Le streaming du jour #228 : The Roots - 'Undun'

Alors que le crew de Philadelphie continue de dévoiler au fil de ses vidéos le destin de Redford Stephens, petit criminel sans envergure dont la trajectoire à rebours de son décès par balle à 25 ans jusqu’à ce dernier souffle d’innocence disloqué par l’engrenage fatal du trafic de drogue occupe le propos de ce dixième opus, c’est NPR qui coupe court à (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 27 janvier 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends