Björk et Dirty Projectors devisent avec les baleines

Entre deux séances de brainstorming avec son compère Michel Gondry, c’est avec les Dirty Projectors que Björk s’est accoquinée le temps d’enregistrer un EP sorti hier sans effet d’annonce chez Domino Records. Conçu comme une suite musicale, Mount Wittenberg Orca s’inspire du Mt. Wittenberg de la pochette, promontoire californien sur l’océan Nord-Pacifique, et d’une fascination commune pour les baleines, à laquelle on doit sans doute ces fabuleuses harmonies vocales, l’islandaise sachant se faire discrète au profit des choeurs assurés par Amber Coffman, Angel Deradoorian et Haley Dekle, trio de charme croisé tout récemment en chorale d’ouverture sur le dernier album des Roots.

C’est paradoxalement au frontman du combo new-yorkais Dave Longstreth, en duo avec Björk sur le mélancolique All We Are final, que l’on doit l’écriture et la production très "björkiennes" de ces sept morceaux (bien que l’islandaise n’apparaisse que sur trois d’entre eux, Medúlla n’est pas loin) inaugurés il y a tout juste un an à New York dans le cadre d’un concert de charité organisé par Stereogum :

Le webzine américain nous révélait alors les dessous de cette collaboration et la genèse d’un projet enregistré en trois jours seulement fin avril début mai par la petite troupe pour lever des fonds en faveur de la protection des océans.

Les bénéfices engendrés par Mount Wittenberg Orca, disponible via un site dédié contre une donation choisie démarrant à 7 dollars, iront ainsi à la National Geographic Society et à son programme de conservation des fonds marins.

News - 01.07.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


Rap US au tournant et femmes au volant en cette fin de semaine sur IRM Radio

Avec la playlist d’Elnorton "I Heard Women’s Voices" en guise d’avant-goût ces dernières semaines, on pouvait difficilement passer à côté de la fameuse et fort justement controversée "Journée de la Femme". Ces dames, on les célèbre 365 jours sur 365, surtout quand elle font de la bonne et belle musique et pour marquer le coup on a choisi de rendre hommage (...)



Chroniques // 9 mai 2007
Björk

Deux ans après une BO en demi-teinte pour Drawing Restraint 9 (dernier film en date de son compagnon, le sculpteur d’avant-garde américain Matthew Barney), qui m’avait laissé une impression générale assez creuse, partagée qu’elle était entre sommets de magie (Gratitude, habité par Will Oldham aka Bonnie ’Prince’ Billy dans une interprétation très (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 23 janvier 2019


Sulfure Festival

surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends