The shape of dawn to come...

Il suffisait que l’on se décide enfin à vous parler de Painting By Numbers pour tomber à côté de la plaque. Parce qu’aujourd’hui, un an après, c’est plutôt du côté de Dawnshape que ça se passe, toujours Gregory Hoepffner à la batterie et à l’enregistrement, toujours Sébastien Hurtel à la basse, toujours un EP de rock noisy et dissonant mais plus frontal cette fois sous l’impulsion du guitariste et chanteur Antoine Ollivier.

Résultat, six titres explorant la discordance entre un math-rock abrupt et sans fioriture à la Shellac, une atmosphère aride proche de Slint et des mélodies vocales plus amènes dans la continuité des sept titres de l’EP We Couldn’t Seize A Bit Of Truth de 2008 en plus tendu et contrasté. Après le netlabel Lost Children, c’est le collectif toulousain Antiherøes qui accueille le trio parisien dans ses rangs, et devrait assurer une visibilité plus large à ce Sparse Prism disponible depuis quelques jours dans une édition physique limitée à 500 copies numérotées + poster via bandcamp et en digital sur toutes les bonnes plateformes après être passé par l’écoute intégrale ici.

Et en attendant une éventuelle reprise des activités du côté de Painting By Numbers, les amateurs pourront se pencher sur la disco de Radius System, composé cette fois de Gregory Hoepffner et Axel Dallou dans une veine épique et atmosphérique aux riffs puissants teintés d’électronique, pas loin du son d’un Jesu. Quant à Hoepffner, il officie également au sein d’une poignée de groupes plus ou moins hardcore (on citera Brighton pour le "moins", et pour le "plus" les hargneux Time To Burn présents en début d’année sur la compilation Falling Down II ) et en tant que Template, projet solo plus ouvertement électro et très prometteur qui lui a déjà valu de se retrouver au générique d’un CDr de remixes des passionnants Worriedaboutsatan :

... lesquels lui ont conséquemment confié le chant sur leur dernier single limité Heart Monitor (on notera au passage la mise à disposition tout récemment par le duo anglais d’une compil’ de faces-B, remixes, raretés et autres inédits en libre téléchargement) :