Quête de la pop song parfaite : Simon Dalmais reprend le flambeau

Demeuré jusqu’ici dans l’ombre de sa soeur Camille ou de Sébastien Tellier pour lequel il tenait notamment le piano sur Sessions en 2006, Simon Dalmais s’émancipe enfin avec un premier album à paraître jeudi sur le tout jeune label Bee Pop Records.

De la lumineuse mélancolie d’un Waiting aux harmonies dignes de Brian Wilson jusqu’au plus jazzy et rêveur Following en passant par le superbe instrumental Sweet Senses My Love dont le lit de cordes nostalgiques invite Morricone et Nick Drake à s’enlacer en tout bien tout honneur, le jeune Parisien promet de toucher les coeurs autant que marquer les esprits avec The Songs Remain, introduit par le songwriting en suspension d’un Love Again à découvrir ici ou comme les trois autres sur myspace, et dont les arrangements épurés dus à Olivier Manchon de Clare & The Reasons pourraient orchestrer la rencontre imaginaire entre Paul McCartney et Air.

Parmi les autre collaborateurs de ce premier opus, on citera Sébastien Martel (également croisé sur Le fil de Camille ou chez Piers Faccini) aux guitares, Cyril Aveque (Emily Loizeau, Betamax) aux percussions ou Vincent Artaud (Alain Bashung, Rodolphe Burger) à la basse, pour un résultat qui nous promet d’ores et déjà son lot de gemmes aériens et un brin rétro à en juger par le trailer ci-dessous :

News - 28.03.2011 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 22 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends