Alamo Race Track - Unicorn Loves Deer

Freaks toujours les Alamo Race Track ? Pas tout à fait car même si l’onirisme forcené est toujours présent et le bestiaire forain prêt à jaillir de mon imaginaire, c’est plus clairement la pop qui est remise sur les rails.

1. Apples
2. Word’s Sweet Troubles
3. Shake off the Leaves
4. The Moon Rides High
5. Motorman and Owls
6. Lindyshop
7. Records
8. Hypnotised I
9. Unicorn Loves Deer
10. Hypnotised II
11. Killerlake

date de sortie : 21-03-2011 Label : Excelsior Recordings

D’abord pressenti sur Birds At Home, puis confirmé via Black Cat John Brown, Alamo Race Track n’en finit plus de se révéler comme le grand groupe dont on tait bien trop le nom. Je suis inquiet, encore plus avec l’arrière-goût que prend ce Unicorn Loves Deer  : du Richard Davies et donc mécaniquement du Cardinal dans les entournures de ce nouvel opus, ça n’a jamais fait que du bon injustement réservé à une poignée d’initiés. La basse ronde de Apples, ce sens inné de la pop sur The Moon Rides High, on a déjà vénéré des albums pour bien moins que ça.

Que ce soit sur des rythmes débonnaires (Shake Off The Leaves), sur de l’entêtant (Motorman and Owls) ou du road-movie qu’on aimerait sans fin (Killer Lake), la formation néerlandaise sonne toujours un cran plus intelligent que la moyenne. On pense régulièrement à feu Sparklehorse qui lui aussi survolait régulièrement la mêlée,

L’entourloupe est si savamment pensée qu’avec les Hypnotised, qui nous avaient été présentés en version Night & Day, tout est fait pour se chopper une addiction tenace. Entre la langueur du numéro I (mon préféré, mon psaume) et le mid-tempo un chouilla déglingué du numéro II, prétexte à te faire entrer le thème bien profond dans la tête, j’appelle ça tout simplement de la manipulation.

Alamo Race Track

Évidemment, tout ce charlatanisme et ces méthodes qui n’ont plus cours de nos jours voleront carrément au-dessus de la tête de millions d’intoxiqués de la bande FM. Mais nos lecteurs, qui savent encore ce que lâcher prise veut dire, qui aiment quand la pop emprunte des chemins tortueux, devraient trouver dans ce Unicorn Loves Deer mille et un prétexte à des écoutes compulsives. L’essayer c’est l’adopter.

Chroniques - 16.07.2011 par indie
 


News // 29 janvier 2011
A.R.T. : de jour ou de nuit ?

Si je vous dis Black Cat, John Brown, vous me répondez ? Alamo Race Track bien évidemment. Et si je vous dis Hypnotised ? Au choix, version night ou version day ? Et pour tout vous avouer, ça fait du bien à entendre, on avait si peu de nouvelles depuis la sortie du précédent opus en 2006. Ils sont de retour, nos Néerlandais préférés. Et même si (...)



Chroniques // 19 novembre 2006
Alamo Race Track

Que vous ayez été fan ou non de Birds At Home, premier opus du groupe, ce nouveau Alamo Race Track devrait vous transporter non pas temporairement mais temporellement.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends