Splendeur crépusculaire chez Raumklang Music

Au rayon des stakhanovistes aussi passionnants que difficiles à suivre, l’Ukrainien Andriy Symonovych (photo) nous a démontré cette année qu’il ne faudrait plus le lâcher d’une oreille. Associé à un certain Sitreus Ramirez sous le nom de Sound Wave Pressure pour l’épique et abstrait Prozac, deuxième opus du duo proposé en libre téléchargement par le netlabel russe Liminal Recs, c’est en effet en tant que r.roo que le jeune beatmaker aura surtout brillé en 2011, de l’IDM post-classique maussade et cinématique de son premier opus Into A Cloud signé chez Abstrakt Reflections (à télécharger d’un clic) au plus conceptuel Ache (en free download également) qui le vit s’attaquer cet été, sur son propre label Someone Records fondé avec le Sitreus précédemment cité, au Requiem de Mozart entre autres échantillonnages chaotiques de Brahms ou Jean-Sébastien Bach mêlés de samples de voix japonaises, de synthés ténébreux et de beats épileptiques.

Un univers aux confins de l’IDM, de l’électro indus et du dark ambient qui trouvait également un écrin à sa mesure au sein de la toute récente compilation Nothing Left For Us d’Abstrakt Reflections (là encore c’est cadeau) via l’inédit Wind, peut-être la seule de l’année - avec l’extraordinaire dernier volume en date des compilations du blog Wounds Of The Earth - où Access To Arasaka ne donne plus l’impression de survoler le genre, confronté à des pointures en devenir telles qu’Erissoma, Acnode, c0ma ou encore Miktek.

Une compil’ où apparaissait également l’excellent Tapage, comme quoi tout se tient et même doublement bien puisque c’est chez Raumklang Music, label qui publiait justement en début d’année le superbe Seven que se profile le prochain opus de r.roo, avec au tracklisting un remix signé par le Hollandais en personne. Prévu pour lundi, Broken Time s’annonce comme l’album le plus abouti de l’Ukrainien à ce jour, conjuguant la mélancolie d’ Into A Cloud et la densité de Ache sur près d’une heure vingt de musique aux atmosphères insaisissables et aux productions plus subtiles et racées que jamais, loin par exemple des synthés un peu cheap que l’on pouvait parfois entendre sur le premier. Un album qui fait également la part belle aux mélodies sans tomber dans le piège de l’émotion forcée, en témoigne ce troublant premier extrait sélectionné par nos soins en exclusivité avec l’accord du patron Dirk Geiger :

MP3 - 6.5 Mo
r.roo - I Think, Therefore I Am

La semaine s’annonce d’ailleurs chargée du côté de Raumklang puisqu’on pourra également y découvrir dès lundi le quatrième opus du Russe Vitaly Stromchinsky aka x3d5, dont les deux premiers albums sortis en 2010 se téléchargent librement du côté de Subwise (ici et ), netlabel de Saint-Pétersbourg aussi jeune que prolifique. Quant au troisième daté de mars dernier, Rustle Of Infinite Silence, il s’écoute via Soundcloud et vous donnera un bon aperçu du genre de compositions post-industrielles, aussi malaisantes qu’abyssales, qui vous attendent sur Purple Face Of Chaos à en juger par les quatre titres aux atmosphères délétères offerts ci-dessous par Raumklang en guise de preview :

x3d5 - Purple Face Of Chaos by raumklangmusic


Et pour en revenir au talentueux Acnode, beatmaker russe dont on parlait plus haut et dont le court mais superbe premier album Taste Of Me​(​n​)​tal Universe (offert ici, toujours par Abstrakt Reflections) n’en finit plus de nous fasciner par la limpidité de ses productions atmosphériques, il sortira justement son prochain opus chez Raumklang Music... décidément un label à suivre de très, très près en 2012.


News - 26.11.2011 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
r.roo sur IRM - Bandcamp
x3d5 sur IRM - Myspace
Sound Wave Pressure sur IRM - Myspace
Acnode sur IRM - Myspace