Ufomammut - Oro : Opus Primum

1. EmpireumVoir la vidéo Ufomammut - Empireum
2. AureumVoir la vidéo Ufomammut - Aureum
3. InfearnaturalVoir la vidéo Ufomammut - Infearnatural
4. MagickonVoir la vidéo Ufomammut - Magickon
5. MindomineVoir la vidéo Ufomammut - Mindomine

2012 - Neurot Recordings

Sortie le : 13 avril 2012

Avec Ufomammut, la vengeance est d’or

En n’y prenant par garde, on pourrait facilement tomber dans les clichés pour décrire le successeur de l’excellent Eve, premier volet d’un diptyque alchimique que les trois Italiens viendront clore en septembre avec un Opus Alter d’ores et déjà très attendu. Massif et insidieux, psychédélique et frontal, incantatoire et vindicatif, cinématique et abstrait, certes ce premier volet d’ Oro est tout cela à la fois, chaînon manquant entre le drone doom mystique de l’opus précédent et le sludge malsain ("hellcore" ?) d’un Lucifer Songs.

Mais ce qui frappe avant tout à l’écoute de ces 5 longs instrumentaux mâtinés de choeurs occultes - à découvrir par le biais de leurs clips accolés à la tracklist ci-contre -, ce sont finalement moins ces montées en tension progressives typiques du post-metal ou cette capacité à faire naître derrière nos paupières closes ces images d’apocalypse qu’évoqueront notamment à la fin d’Infearnatural voix off et fumerolles électroniques, qu’un esprit résolument vengeur qui en font la catharsis parfaite pour toutes nos frustrations. De ses passages les plus atmosphériques (l’introductif Empireum qui convoque, quelque part, l’hypnotisme tribal de Can) à ses pics de violence sourde tout en riffs mastondontiques et martèlement martiaux (mention spéciale à Aureum), jamais la colère ne retombe, pas plus que cette irrésistible envie de headbanger contre les murs.

Serait-ce donc cela qu’entendait le mammouth transalpin en prétendant pouvoir changer nos peurs en or ? Quoi qu’il en soit, l’expérience s’avère salvatrice en bien des circonstances et l’on en ressort épuisé mais apaisé, prêt à repartir pour un second round du côté de Neurot Recordings.


( RabbitInYourHeadlights )











Disques - 31.01.2012 par FredM
 


2017 - une année metal (par Riton et Rabbit)

La typo de notre logo 2017 customisé par l’excellent Cody Drasser de Caulbearer parle d’elle-même, il y aura énormément de black metal dans ce classement, et d’extrémités en tous genres allant du grind au doom en passant par les oripeaux noise et indus fièrement portés par des groupes mélangeurs qui ont pourtant toutes les raisons de figurer ici, au (...)



Ufomammut, de l'or au bout du doom

Grosse année en vue pour le trio italien Ufomammut, récemment signé sur le prestigieux label Neurot Recordings et qui dévoile à présent les premiers contours de sa nouvelle création. Toujours aussi porté sur les concept-albums mystiques et occultes, notre mammouth volant non identifié auteur en 2010 de l’excellent Eve (lire la chronique) a décidé de (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 15 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends