Le streaming du jour #335 : Lost In The Trees - ’A Church That Fits Our Needs’

Sur la pochette de ce troisième opus de la petite troupe de Chapel Hill dévoilé en avant-première par NPR, une photo de la mère d’Ari Picker, cette même photo qui l’a accompagné durant toute la composition d’un disque en forme d’hommage à cet être cher marqué par la tragédie.

Une existence sublimée en quelques chansons, du décès à la naissance des sœurs jumelles que le songwriter de Lost In The Trees n’a jamais connues au cancer qui conduisit cette femme meurtrie par la vie à mettre fin à ses jours peu après avoir assisté au mariage de son fils. Autant dire que parler d’un album "personnel" serait ici un doux euphémisme, à l’image de cette idée de recueillement que le titre du disque met déjà suffisamment en avant. A Church That Fits Our Needs a ainsi pour aspiration d’envelopper l’auditeur et de le balloter d’un sentiment à l’autre, gagnant aussi bien en densité qu’en ambivalence par rapport à ses prédécesseurs, parfois trop aux oreilles de ceux qui chérissaient l’épure d’un Time Taunts Me aux effets dramatiques d’autant plus saisissants, dont on retrouve néanmoins l’esprit sur Neither Here Nor There, Tall Ceilings ou surtout Garden.

Le falsetto de Picker tantôt affligé, tourmenté ou fervent dans sa quête d’espoir sans fin, épaulé par les harmonies romantiques d’Emma Nadeau et autres chœurs éthérés parfois un brin gothiques aux entournures, semble chercher son chemin au milieu des orchestrations post-classiques de cordes, cuivres, piano et percussions qu’il a lui-même arrangées. Des orchestrations plus impressionnistes et mouvantes que sur All Alone In In An Empty House qui viennent souligner les doutes et les interrogations du musicien et offrent à l’album un écrin à la hauteur de son ambition narrative.


Et si le disque nous ménage tout de même quelques éclaircies folk plus apaisées, il ne se départit jamais de ce souffle du sacré idéalement mis en lumière par le mix de Rob Schnapf, co-producteur des plus belles réussites de feu Elliot Smith avec lequel Ari Picker partage un talent rare pour transformer en puits de compassion la plus sombre des destinées.


Streaming du jour - 17.03.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Lost In The Trees sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 8 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends