Dopo Dormi - Bought The Ranch EP

1. Untitled 01
2. Untitled 02
3. Untitled 03
4. Untitled 04
5. Untitled 05
6. Untitled 06

2012 - I Had An Accident Records

Sortie le : 14 février 2012

Insolites accidents entre le Maryland et la Californie

On aurait très bien pu s’intéresser parmi les plus récentes sorties d’I Had An Accident Records au hip-hop chamanique mâtiné de litanies New Age du Chicagoan Justinus Primitive, dont les mantras minimalistes et néanmoins beaucoup plus mélodiques que ce à quoi le label d’Annapolis nous habitue depuis maintenant 5 ans cachent sous leurs percussions bouddhiques un storytelling névrotique à mi-chemin du trip d’illuminé et de la camisole amidonnée, Anticon en toge blanche pour faire court.

Mais dans le genre mystique et malgré sa courte durée, il nous faut avouer un attachement particulier aux chansons nettement plus chaotiques de ce premier EP de Dopo Dormi, brailleur du duo abstract-noise Holysangreciqleta qui lui vient de San Diego et fait subir à sa voix un traitement tout sauf harmonieux. Aucun des six morceaux de Bought The Ranch n’a d’ailleurs de titre, une façon sans doute de souligner la nature profondément sauvage voire brutale d’un d’EP qui démarre par une marche doomesque aux étranges incantations gutturales que l’on croirait presque proférées... en mandarin ?

Il faudra attendre le troisième morceau et ses riffs acoustiques déglingués pour véritablement trouver la trace d’un semblant de chant, discordant et saturé d’effet, puis le cinquième pour approcher ce qui ressemblera le plus sur cet EP à un rap freestyle aux enchevêtrements vocaux schizophréniques doublés de tatonnements erratiques au clavier. Entre-temps, le bonhomme nous aura fait flipper rien qu’en toussant (!) sur fond de plaintes rauques et autres hurlements de bête (Untitled 04), pour finalement creuser sa propre tombe à coups d’accords d’orgue gothique.

Peut-on encore appeler ça du hip-hop ? La question n’est pas même motivée cette fois par le genre d’outrages ultra lo-fi et concassés que fait subir à ses compositions le mystérieux Rajbot aka FRKSE, dont l’album éponyme avait en mars dernier élargi la portée de l’écurie de Julia LaDense aux amateurs de collages post-hop opiacés et noisy, mais par la nature même de ces impros hallucinées et dénuées de beats. Quant au label, plutôt réputé jusqu’ici auprès des masochistes de la noise désarticulée et du drone angoissé comme vous pourrez notamment le découvrir dans cette chronique, il continue de privilégier les sorties cassette, au point de mettre récemment un point final à ses aventures parallèles sur Bandcamp. Il faudra donc désormais ressortir le walkman et débourser quelques euros pour goûter aux propositions barrées du collectif américain, une dizaine déjà rien que pour ce premier trimestre et aucune pour décevoir les adeptes de l’extrême ou du bizarre.


( RabbitInYourHeadlights )


CD - 22.03.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Dopo Dormi sur IRM