Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/indierockmag/www/config/ecran_securite.php on line 358
Le streaming du jour #424 : Stroboscopic Artefacts - ’Stellate 2’ | Indie Rock Mag

Le streaming du jour #424 : Stroboscopic Artefacts - ’Stellate 2’

Sortie aujourd’hui et toujours en libre écoute pour une durée limitée du côté du webzine électro Resident Advisor, Stellate 2, disponible en digital ou en boîte métal pour le double vinyle édité à 300 exemplaires, creuse une veine ambient que l’on n’associe pas spontanément au label dark-techno Stroboscopic Artefacts, privilégiant boucles astrales et drones hypnotiques sous l’impulsion de quatre groupes bien décidés à sortir le beatmaking de ses gonds.

Alors que le label de Lucy nous promet monts et merveilles en terme de techno oppressante aussi puissante que malaisante avec la sortie le 12 juillet d’un nouvel EP de Kangding Ray dans sa série Monad consacrée aux rapports entre cosmogonie et géométrie musicale, Stellate 2 vient démontrer que l’écurie SA est capable du même degré d’immersion anxiogène en laissant de côté les rouleaux compresseurs rythmiques qui caractérisent la plupart de ses sorties. Ainsi, si l’atmosphère et les textures ont toujours été prépondérantes chez les Italiens comme chez la plupart de leurs co-signataires, on n’attendait pas forcément un tel dépouillement de la part de Dadub, maniant les loops de drones en combustion ou les entrelacs de synthés pulsés à la Emeralds sur les bien-nommés Endless et Refraction avec autant d’aisance et substance que les basses dub-techno massives et mystiques de Way To Moksha.

Surprise plus relative mais tout aussi saisissante du côté de Plaster, autre duo italien que l’on connaissait surtout pour sa claustrophobie crépusculaire et glacée à la croisée de l’IDM d’Autechre et de la techno de Monolake (du côté de l’écurie ukrainienne Kvitnu ou plus récemment du netlabel berlinois Crazy Language), et qui livre ici deux titres glitch résolument sismiques et insidieux aux nappes de cordes orientalisantes inspirées du folklore caucasien. Entre-temps, Silent Servant et Luis Farfan avaient exploré une direction plus industrielle et abrasive avec une paire de compositions noise-ambient à la spatialisation déstabilisante, habitées par de troublants monologues en échos. Quant aux Suédois de Roll The Dice, après un ténébreux Ritenuto aux inquiétants pianotages épars, ils se chargent de renouer avec une dimension rythmique plus marquée en se basant sur la répétition de motifs de piano vaguement jazzy et aussi urgents qu’étouffants à la croisée d’Aufgang et de Morricone, terminant d’apporter tout le liant nécessaire à cette compilation de fort belle tenue.


Streaming du jour - 14.06.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Plaster sur IRM
Dadub sur IRM
Roll The Dice sur IRM
Silent Servant sur IRM
Luis Farfan sur IRM