7 IRM Breaking News #10 : Cindytalk, múm, The Dodos, etc.

Pas de hic dans ce 10ème fil news de notre nouvelle rubrique si ce n’est les tags qui se terminent tous en "ique", unique point commun entre tous ces groupes aux univers pour le moins éclectiques.


1. Cindytalk (drone sismique)

On avait un peu loupé le coche pour vous annoncer la sortie du nouveau Cindytalk, mais heureusement il n’est jamais trop tard pour se plonger dans les captivantes atmosphères du vétéran post-punk Gordon Sharp, qui fêtait l’an dernier les 30 ans de ce projet en constante mutation. Sorti le 13 mai chez Editions Mego, A Life Is Everywhere en écoute sur les plateformes de streaming habituelles continue sur la lancée ouvertement expérimentale des deux précédents opus sortis par l’Écossais sur le label de Peter Rehberg, en particulier Hold Everything Dear chroniqué dans nos pages il y a deux ans et dont les derniers vestiges de piano mélodique ont ici disparu pour privilégier la mystérieuse abstraction texturée des rêveries ambient, déferlantes d’échardes noise et autres tsunamis micro-ambient à la croisé de Tim Hecker et Alva Noto, comme sur le superbe My Drift Is A Ghost ci-dessous :



2. The Dodos (freak folk électrique)

Cet été, le groupe de San Francisco donnera naissance à un cinquième album ! Intitulé Carrier, l’enregistrement de ce LP a certainement été marqué par la mort du guitariste de Women, Chris Reimer, qui avait suivi The Dodos sur leur dernière tournée. En attendant une sortie prévue pour le 27 aout chez Polyvinyl, voici un premier et très bon extrait crescendo de Carrier, Confidence :



3. Fulgeance/Kelpe (électro magnétique)

On vous avait déjà fait partager un avant-goût de Fourth : The Golden Eagle, quatrième opus de Kelpe prévu pour le 3 juin, cette fois c’est le Parisien Fulgeance (ex Connecticut et moitié de Souleance) qui régale à l’occasion de la sortie prochaine d’un nouveau single de l’Anglais, Beaks Of Eagles. L’occasion pour le patron de Musique Large de rendre la pareille à Kelpe - lui-même croisé en remixeur de luxe sur son dernier album Step - Thru - via le genre de relecture décadente à danser sur la tête dont il a le secret et dont il nous offre un extrait prometteur :



4. Miktek (ambient techno extatique)

Après ses belles participations aux compilations Ambrosia et Greenosophy, on n’attendait plus qu’un album pour voir le Grec Mihalis Aikaterinis aka Miktek se faire une place de choix parmi les talentueux habitués du label lyonnais Ultimae. Ce sera chose faite à compter du 30 mai avec Elsewhere, dont le somptueux trailer signé Magnus Birgersson (Solar Fields) nous dévoile quelques extraits dans cette même veine ambient techno aux rêveries deep et downtempo :


Ajoutez à cela le mastering scintillant du patron Vincent Villuis (Aes Dana) et la transition du transfuge d’Abstrakt Reflections a tout pour se faire en douceur, du moins à nos oreilles.



5. múm (poptronica ludique)

Fini les singles sur-mesure pour les Islandais de múm mais en attendant leur nouvel album toujours prévu pour l’automne c’est un véritable deux-titres que nous a cette fois concocté la petite troupe, à paraître chez Morr Music le 25 de ce mois. A en croire le descriptif du label allemand et les courts extrait disponibles ici de ce 7" d’ores et déjà précommandable, le morceau-titre Toothwheels promet de renouer avec la mélancolie immatérielle et finement orchestrée du superbe et mésestimé Summer Make Good tandis que sa face-B Cranes Like Ships réanimera l’inspiration plus électronique et enjouée du très bon Go Go Smear The Poison Ivy.



6. Old Mountain Station (hymnes lo-fi qui sentent bon l’Amérique)

Une bonne dose d’americana saupoudrée d’hymnes rock lo-fi, c’est la recette d’Old Mountain Station que l’on retrouvera enfin sur LP à compter du 29 mai. Félicitons We Are Unique, domicile d’Angil dont les Parisiens reprenaient le morceau Lift Trip To Mars sur le coffret des 10 ans du label, pour avoir flairé le talent du combo qui a eu la bonne idée faire appel à Kid Loco pour produire et mixer ce premier éponyme. On y entendra notamment le manifeste I Am Lo-Fi qui donnait son titre à leur EP de 2011 remarqué dans nos pages, single désormais affublé d’une charmante vidéo faite maison :


... ainsi que l’excellent Way Down flirtant cette fois avec les envolées bucoliques de Grandaddy, influence avouée de ces quatre jeunes gens de goût :



7. 36 (ambient onirique)

Dennis Huddleston vient de l’annoncer sur les réseaux sociaux : un nouvel album est en préparation, et verra le jour courant 2013. Futur héritier dHypersona et de Lithea, nous n’en savons malheureusement pas plus pour l’instant. Un court extrait nous est proposé, de quoi saliver un bon coup en attendant d’avoir plus de précisions quant à ce nouveau projet en cours. L’extrait ci-dessous serait semble-t-il issu de l’outro (longue de 9 minutes) de cet album à venir, et ne porte toujours pas de nom. Une chose est sûre, si l’on s’en tient à cette petite minute de cadeau, 36 n’a pas perdu la main :



Photo : Cindytalk.
Rédacteurs : Rabbit (1, 3, 4, 5, 6), Spoutnik (2), HaveFaith (7).



Interviews // 30 septembre 2007
Múm, interview à ciel ouvert

Quatrième album studio du groupe islandais officiellement resserré autour de Gunnar Örn Tynes et Örvar Þóreyjarson Smárason depuis le départ de Kristín Anna Valtýsdóttir l’an dernier, Go Go Smear The Poison Ivy est contre toute attente un album ouvert aux quatre vents, à l’image d’un duo qui s’est entouré pour l’occasion de ses amis musiciens les plus (...)



múm vous compose un single sur-mesure, en attendant l'album...

Cette nouvelle c’est un peu le point d’interrogation du jour, idée fabuleuse ou un peu mesquine on n’a pas encore tranché mais toujours est-il que múm te proposent à toi, fan, via la plateforme BandPage Experiences, de leur envoyer des sons, idées, paroles ou quoi que ce soit de personnel, dans le but d’enregistrer une chanson spécialement à ton (...)



múm

Encore un classique islandais sur la date de sortie duquel personne ne semble s’accorder : 1999 pour les initiés indigènes, l’année suivante à une plus grande échelle, puis en 2001 internationalement... soit un an à peine avant que l’irruption du fabuleux Finally We Are No One, entre le chant rêveur et capiteux des sœurs Valtýsdóttir, la magie des (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 12 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends