Panda Bear - Meets The Grim Reaper

1. Sequential Circuits
2. Mr Noah Voir la vidéo Panda Bear - Mr Noah
3. Davy Jones’ Locker
4. Crosswords
5. Butcher Baker Candlestick Maker
6. Boys Latin Voir la vidéo Panda Bear - Boys Latin
7. Come to Your Senses
8. Tropic of Cancer
9. Shadow of the Colossus
10. Lonely Wanderer
11. Principe Real
12. Selfish Gene
13. Acid Wash

2015 - Domino

Sortie le : 13 janvier 2015

Animal Collective sans le gras

A moins qu’il ne lui prenne l’idée de laisser trop d’espace aux claviers 80s (les élans nostalgiques de Selfish Gene auraient mérité mieux) ou de se complaire dans un registre cajoleur qui ne sied qu’à moitié à son talent naturel pour les kaléidoscopes syncopés (de la sérénade un brin poussive d’un Tropic Of Cancer au refrain pourtant assez merveilleux, aux pianotages façon Erik Satie révisé par Brian Wilson de Lonely Wanderer dont les bidouillages électro tombent comme un cheveu sur la soupe), Panda Bear demeure le rejeton le plus enthousiasmant d’un collectif masqué largement tombé en disgrâce dans nos pages depuis le racoleur Merriweather Post Pavilion.

Si l’on n’a pas conservé grand souvenir de son successeur Centipede Hz, confirmation d’une trajectoire en chute libre pour le groupe, on se rappellera ainsi que c’est Noah Lennox, l’homme derrière le panda, qui seul avait su retarder la débâcle à l’époque par l’entremise d’un Brothersport dont les refrains tourneboulants ne ressemblaient qu’à lui.

On retrouve ainsi ce sens mélodique désarmant sur fond de groove imparable et de "pet sounds" génialement narcotiques sur le single Mr Noah, sommet d’addiction de l’album et du parfait EP qui l’avait précédé, et si tout n’est pas aussi élégant sur ce nouvel opus que sur l’hypnotique/hédoniste Person Pitch ou l’éthéré/anxieux Tomboy c’est justement parce que Lennox a décidé d’y lâcher la bride à sa folie douce comme il ne le fait habituellement qu’au sein d’Animal Co, synonyme d’un équilibre fragile que le moindre excès peut faire basculer dans le trop-plein (les incantations en cascades de Boys Latin) mais gage également de quelques sommets de tropicalisme psyché dopés à la chillwave (Principe Real) et l’électronica tels qu’on n’en avait plus entendus depuis l’excellent Flight Softly des Ruby Suns (comparé justement dans nos pages aux plus belles réussites du bestiaire new-yorkais), à commencer par le planant Crosswords et l’onirique Butcher Baker Candlestick Maker.

Quant aux interludes cauchemardés, émergeant parfois des chansons elles-mêmes comme sur un Come To Your Senses dont la dernière minute nous plonge dans un étrange purgatoire d’effets drogués, loin d’enjoliver la progression du disque leurs pulsations de machineries organiques contribuent à faire de ce Panda Bear Meets The Grim Reaper en communion avec la nature et la technologie (cf. l’aquatique Sequential Circuits), un objet en constante mutation, tendu vers un futur de la pop que l’on espère tout aussi audacieux, singulier et sincèrement imparfait.


( RabbitInYourHeadlights )





Disques - 28.10.2014 par RabbitInYourHeadlights
 


Articles // 19 mars 2015
Top albums - janvier 2015

Un top janvier mi-mars, c’est un peu le monde à l’envers mais finalement ça colle puisqu’il est justement questions d’univers sens dessus-dessous dans cette sélection. Une Björk à coeur ouvert prise dans la tourmente d’une rupture, Aphex Twin délaissant les beats pour une vraie batterie et des bribes d’acoustique mutante, The Fucked Up Beat qui groove (...)



News // 12 avril 2011
Pantha du Prince vu par...

Hendrik Weber, qui nous avait envoûté une fois de plus l’an dernier avec les rêveries hédonistes ou parfois plus anxieuses de son troisième opus Black Noise, s’est entouré d’une équipe de remixeurs triée sur le volet pour nous proposer le 18 avril prochain son disque jumeau, XI Versions Of Black Noise. Soit comme son nom l’indique 11 relectures de (...)



Chroniques // 2 avril 2007
Panda Bear

Exilé à Lisbonne avec femme et sampler, Panda Bear livre un grand album de pop psychédélique empreint d’une atmosphère hypnotique.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 9 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends