Panda Bear - Person Pitch

Exilé à Lisbonne avec femme et sampler, Panda Bear livre un grand album de pop psychédélique empreint d’une atmosphère hypnotique.

1. Comfy In Nautica
2. Take Pills
3. Bros
4. I’m Not
5. Good Girl
6. Carrots
7. Search For Delicious
8. Ponytail

date de sortie : 20-03-2007 Label : Paw Tracks

Alors le voilà, ce troisième album de Panda Bear précédé d’un buzz assez énorme relayé par tout ce que la sphère internet compte de blogs musicaux. La faute surtout à un single totalement hallucinant, ce Bro’s de près de 13 minutes envoyé en prélude d’un album qui finalement parvient à atteindre les sommets que cette chanson laissait présager. Car Person Pitch est un grand album, à classer non loin des œuvres complètement barrées de Brian Wilson, Syd Barrett, Can, des premiers Mercury Rev et d’Animal Collective bien sûr. Ce groupe qui aura réussi grâce à quelques albums géniaux à redonner à la musique psychédélique son côté ludique et enfantin quand tant d’autres s’évertuaient à la noyer dans un rock progressif grossier.

Sur Person Pitch , on navigue en plein rêve dans un monde imaginaire dont on ne sait pas très bien s’il est accueillant ou s’il cherche à nous faire fuir avec ses bruits d’animaux sortis de nulle part. Panda Bear, de son vrai nom Noah Lennox, empile ici les strates de musique samplée, de rythmiques abstraites et de chœurs cristallins pour donner naissance à cette musique onirique dont la comparaison avec Brian Wilson et les Beach Boys parait inévitable. Mais là où tant d’autres de ses contemporains tombent dans le piège du simple pastiche sixties, Panda Bear transgresse cette influence et réussit à composer une version moderne de cette musique dont la pureté angélique reste encore un mystère. Mais sous cette apparente innocence se cache un côté malsain et camé car Person Pitch c’est aussi ça, un disque hautement toxique et qui le revendique dès le deuxième titre sur un swing irrésistible (Take Pills) qui fait suite au sublime morceau d’ouverture, ce Comfy In Nautica chanté presque a capella mettant ainsi en valeur la voix sublime de Noah Lennox. On pourrait débattre pendant des heures du génial Bro’s pour essayer de comprendre si la beauté lumineuse qu’il distille est celle d’un matin blanc ou plutôt celle d’un coucher de soleil sur un plage californienne. On obtiendrait sûrement aucune réponse tant cette musique emporte avec elle tous ses secrets, préférant cultiver le mystère plutôt que l’évidence. Sur l’enchaînement Good Girl/Carrots, Panda Bear nous rappelle qu’il est aussi et surtout en charge des rythmiques chez Animal Collective. Le diptyque démarre par des percussions tribales pour finir dans un dub narcotique noyé dans les échos lointains d’anges déchus. Avec ses 8 vignettes psychédéliques enregistrées sur quatre pistes, Person Pitch dévoile une beauté lysergique qui semble insondable. On n’a pas fini de se perdre dans ses méandres comme tant d’autres ont cherché la clé de cette symphonie pastorale adressée à dieu que composa Brian Wilson il y a déjà plus de quarante ans.

Déjà succès critique, Person Pitch n’obtiendra sûrement pas le succès commercial qu’il mérite. Peu de gens iront se risquer à franchir le cap de cette pochette intrigante pour se plonger dans l’univers enivrant de Panda Bear. Les autres passeront à coup sûr, à côté d’un des disques de pop majeurs de cette année.

Chroniques - 02.04.2007 par Aurelien
 


Articles // 19 mars 2015
Top albums - janvier 2015

Un top janvier mi-mars, c’est un peu le monde à l’envers mais finalement ça colle puisqu’il est justement questions d’univers sens dessus-dessous dans cette sélection. Une Björk à coeur ouvert prise dans la tourmente d’une rupture, Aphex Twin délaissant les beats pour une vraie batterie et des bribes d’acoustique mutante, The Fucked Up Beat qui groove (...)



News // 12 avril 2011
Pantha du Prince vu par...

Hendrik Weber, qui nous avait envoûté une fois de plus l’an dernier avec les rêveries hédonistes ou parfois plus anxieuses de son troisième opus Black Noise, s’est entouré d’une équipe de remixeurs triée sur le volet pour nous proposer le 18 avril prochain son disque jumeau, XI Versions Of Black Noise. Soit comme son nom l’indique 11 relectures de (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 19 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends