Le streaming du jour #1395 : Damien - ’Axis II EP’, black_monologs - ’blood_ballads EP’, Rabbi Max - ’Interkontinential EP’ & Tenshun & Psychopop - ’Skrapez EP’ (+ bonus : Walter Gross ; Amputee)

Drums, bruitisme et cauchemars opiacés, voilà en gros les dénominateurs communs de la plupart des sorties du label IHAA cette année, qui se déclinent en format court pour le salut de nos tympans.

Lorsqu’on a découvert I Had An Accident il y a quelques années, le label impressionnait déjà par son ouverture d’esprit sans limite dans le Do It Yourself (de l’ambient folk à l’abstract hip-hop en passant par le shoegaze minimaliste ou la chillwave psyché), mais privilégiait tout de même assez nettement le drone lo-fi et autre harsh-noiseries analogiques sous l’impulsion de son fondateur Justin Bieler (marcjacobsmodel, Heart Heart Julia, 89palms, Lakeside Summer Homes...) et de sa collaboratrice Julia La Dense (Dead Birds), largement impliquée au tournant des années 2010 dans la gestion de la petite structure d’Annapolis qu’elle aura gratifié d’une quinzaine de sorties en 5 ans avant de disparaître des radars.

Puis vint le second semestre 2013 et deux années de réinvention durant lesquelles Justin Bieler ouvrit grand les portes au hip-hop underground qu’on aime, rameutant des pointures de l’alt-rap telles que Ceschi, Bleubird, k-the-i ???, Scvtterbrvin (le grand manitou du Red Lotus Klan), et nous révélant au passage les talents insolents des Ill Clinton & John E Cab (dont on suit désormais l’actu de l’écurie Us Natives avec le plus grand intérêt), Seez Mics et son beatboxer visionnaire Max Bent, Loops Minded Individuals, Esh & Arc, Uncommon Nasa et autre ThiNXx, sous oublier les beatmakers abstract tout aussi inspirés que sont BMRN, Morbidly-O-Beats ou DREDi.

Parallèlement, deux autres pourvoyeurs d’instrus post-hip-hop singuliers, John Pain et son compère Egadz dont on vous reparlait pas plus tard que le week-end dernier, commençaient à creuser le sillon d’un beatmaking massif et ténébreux dopé à la noise et au psychédélisme avec de vrais gros bouts de batterie dedans. Un paradigme qui se taille aujourd’hui la part du lion chez IHAA, depuis le passage de témoin en mars dernier entre Bieler et le nouveau gestionnaire du label, un certain Damien Miller. Le premier et meilleur EP de cette sélection vous donnera certainement une bonne idée du pourquoi, le natif de l’Arizona désormais basé dans l’état de Washington cultivant lui-même sous le simple nom de Damien le même genre d’abstract hypnotique et drogué, avec dans son cas un soupçon de drones radiants et de saxo paraphrénique, en témoigne ce petit chef-d’œuvre alternant brillamment entre extase et tension :



Un mois plus tôt, c’est à dire fin mai sortait la première collaboration entre l’excellent Psychopop (moitié de Skrapez dont on reparle plus bas) et le méconnu mHaze_beats (en toute honnêteté on sait pas du tout qui c’est celui-là). Là encore c’est du lourd, mais du lourd versant noisy et névrosé cette fois, sorte de soundtrack morriconien pour no man’s land post-apocalypique (cf. Melancholia Wasteland qui convoque même l’harmonica morbide dIl était une fois dans l’Ouest ou quelque chose d’approchant), piano désaccordé et transmissions radio désincarnées emplissant les interstices d’un abstract/kraut de purgatoire mental sur 7 morceaux fantomatiques et futuristes :



On monte d’un cran dans le bruitisme avec Rabbi Max, autre inconnu que l’on a quant à lui réussi à localiser puisqu’il nous vient d’Oakland, fief californien du label Anticon. Interkontinential semble être sa première sortie et sans rivaliser avec le génie des deux EPs susmentionnés, cette demi-douzaine de titres fait son petit effet, entre drum’n’bass mystique, groove doom-hip-hop, infrabasses entêtantes et dissonances électro/harsh, bien barré en somme mais non sans un certain souffle dramaturgique (cf. les samples de chant d’opéra sur Aleph et Cgimel) qui se révèle au gré des écoutes répétées :



Enfin, on vous touchait un mot de Psychopop, le voilà associé à son fidèle compère Jonathan Calzo aka Tenshun du micro-label Skrapez presque entièrement dédié à leurs sorties solo ou en commun avec le duo du même nom (parmi les rares invités figurent notre vieille marotte Son Of A Bricklayer, Walter Gross ou encore Scvtterbrvin, autant dire que ça nous change pas beaucoup d’IHAA). Le duo, qui sévit dans l’underground de San Diego et ne fait rien comme tout le monde (pas de page facebook, bandcamp ou soundcloud à moins de passer par ses membres, eux-mêmes particulièrement discrets), se partage ici les deux faces de cassette, une Tenshun side bien harsh pour commencer, qui laisse vibrer à basse fréquence l’écho des drums sursaturés sur fond de bruit blanc barbelé et de samples de voix immatériels avant de nous finir à coups de larsens, puis la Psychopop side vient terminer le boulot, moins contrastée, moins saisissante mais finalement assez fascinante d’onirisme cradingue dans sa première moitié avec cette ritournelle innocente passée au crible d’un bourbier grésillant de synthés malsains et de fûts rampants :




En bonus pour ceux qui en veulent toujours plus, Damien en remettait une couche il y a une semaine tout juste au côté du duo Amputee (l’abstract ésotérique ultra-lo-fi aux beats presque indus de Turmoil en février dernier, c’était eux), ça s’appelle Autophagia et la face B signée Damien surtout en impose par sa tension martiale au background de drones obsédants :



Quant au très harsh et déconstruit Berlin Beatdown de Skrapez avec le hip-noiseux Walter Gross, il était trop perché et arythmique dans son ensemble pour figurer officiellement au générique de ce streaming 100% drums mais on le conseille tout de même sans retenue aux amateurs de trips bruitistes gothico-psyché bien chargés :


Streaming du jour - 01.09.2016 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Amputee sur IRM
Damien sur IRM - Bandcamp
black_monologs sur IRM
Rabbi Max sur IRM
Tenshun sur IRM
Psychopop sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 17 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends