Le streaming du jour #1849 : Wolf Parade - ’Cry Cry Cry’

L’embellie solaire après le hiatus. Si voir certaines formations emprunter une ligne plus légère n’est pas toujours bon signe - il s’agit même bien souvent d’un signal traduisant l’abandon aux sirènes de la hype - il est difficile de bouder son plaisir au moment où l’on retrouve les sonorités guillerettes de Wolf Parade.

A l’image de l’imparable You’re Dreaming, sautillant à souhait malgré son aspect cheap atténué par un engagement vocal soufflant le chaud et le froid, les hymnes composés par Spencer Krug et Dan Boeckner s’appuient sur des lignes de guitare électrique enflammées auxquelles les synthétiseurs apportent une ironie aussi bien qu’une douceur bienvenues.

La mise en sommeil en 2011 de Wolf Parade a visiblement permis au combo de recharger les batteries après Apologies To The Queen Mary, At Mount Zoomer et Expo 86, trois disques sortis entre 2005 et 2010 dont le dernier laissait un goût d’inachevé assez évident.

L’autoproduit EP 4, dévoilé en 2016, laissait déjà augurer du meilleur, mais c’est à nouveau sous les couleurs de Sub Pop, label historique, que les Canadiens se présentent à la face du monde avec un Cry Cry Cry loin d’être aussi désespéré que son titre.

Malgré quelques singles en puissance dynamiques comme Artificial Life ou un Valley Boy en forme d’hommage à Leonard Cohen, il n’y a cependant pas d’optimisme béat sur ce disque. L’entrain est un vernis, et lorsqu’il disparaît, comme sur King of Piss and Paper ou Baby Blue, c’est une certaine mélancolie qui émerge au milieu de l’électricité.

Le regard tourné vers le sud et les dernières élections américaines, le disque n’échappe pas à quelques titres plus faibles, Flies On The Sun ou Weaponized en tête, et ne peut donc pas prétendre égaler les cimes atteintes sur le Apologies To The Queen Mary inaugural, mais les compositions solides valorisées par la production de John Goodmanson, habitué des hymnes électriques puisqu’il a notamment été croisé auprès de Sleater-Kinney, suffisent à faire de cette reformation une bien agréable récréation, et même davantage à l’occasion de quelques singles entraînants.


Streaming du jour - 25.03.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Wolf Parade sur IRM - Myspace

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 20 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends