Le streaming du jour #1749 : Posse - ’Horse Blanket’

Sur la pochette de Horse Blanket, les visages d’équidés pullulent. Les origines, coloris et harnachements varient, aucun ne semble regarder dans la même direction et si certains semblent concernés, d’autres semblent aux abonnés absents. En un mot comme en cent, chacun n’en fait qu’à sa tête.

Avec ce nouveau disque, Posse fait de même. Trois ans après un Soft Opening remarqué, les Américains ralentissent le tempo sur un mini-album plus introspectif mais surtout profondément libertaire.

Certes, s’il reste quelques réminiscences des artistes tels que Yo La Tengo ou même Bill Callahan dont Posse prenait la roue, l’énergie plus abrupte qui justifiait la comparaison avec Dinosaur Jr s’estompe ici.

Les arpèges délicats et les discrètes mais essentielles percussions s’entrelacent dans une sérénité telle que c’est désormais le Velvet Underground qui s’impose comme l’influence la plus manifeste du groupe. Il faut dire que, sur Stupid Thing, la voix de Sacha Maxim rappelle celle de Nico quand celle de Paul Wittman-Todd, notamment sur Shiver, n’est pas dénuée d’une grave nonchalance qui la rapproche de Lou Reed.

S’autorisant sur Horse Blanket une déambulation sonore longue de douze minutes où un déluge de psychédélisme électrique succède à une introduction légère à la rythmique Lynchienne, le trio semble prendre ses distances avec l’aspect brut de la ville de Seattle dont il est originaire pour s’imaginer, un demi-siècle plus tôt, en train de bouleverser l’histoire dans l’anonymat le plus total d’un sous-sol new-yorkais.


Streaming du jour - 14.12.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Posse sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 11 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends