Le streaming du jour #1863 : GuiK - ’Blackout EP’

Basé à Lille, le trio GuiK profitait de la fin de l’année 2017 pour dévoiler un premier EP intitulé Blackout qui traduit parfaitement l’ouverture du groupe sur le monde. En effet, si le regard que portent les Français sur leur environnement semble à minima désabusé, aucune apocalypse ne semble imminente s’agissant de ce groupe qui n’en est qu’aux prémices de son existence.

Sur le Dirtiest Minds d’ouverture, l’efficacité est déjà au rendez-vous et la puissance des lignes électriques est à peine atténuée par quelques pointes synthétiques faussement dilettantes mais nécessaires. L’atmosphère se fait plus rêveuse sur un Blackout où l’alchimie entre claviers vaporeux, basses sombres et une voix tourmentée favorise l’émergence d’une lumière opaque.

La ligne synthétique principale de Born to be Christ évoque pour sa part le MGMT des deux premiers albums. Mais là où GuiK aurait pu jouer avec ce gimmick efficace en le faisant tourner en boucle, des phases plus minimales et ouvertement sombres viennent alterner avec ce refrain dévastateur. Sommet de l’EP, ce titre fait apparaître la capacité du trio à marier une évidence mélodique à l’expression de tourments opaques.

Enfin, Challenger et son chant sur le fil vient conclure ce court-format sur une atmosphère combustible. Certes, le fruit est encore légèrement vert, et certains pourront reprocher au trio de ne pas avoir totalement choisi entre les ambiances synth-rock dystopiques d’Archive et l’aspect parfois avenant d’un chant empruntant quelques tics à Bono. Pour peu qu’il fasse les bons choix en refusant de céder aux sirènes de l’évidence pour entretenir et polir la tension issue d’ambiances douces-amères, le trio semble promis à un bel avenir.


Streaming du jour - 08.04.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...
GuiK sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 15 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends