;background-color:#">Terminal 11 - Suffocating Repetition

1. Suffocating Repitition
2. Disoriented Pivot
3. Hectic Incidentals
4. Racing To Nowhere
5. Walls Closing In

2024 - Opal Tapes

Sortie le : 23 mars 2024

IDM en apnée

Si nous sommes quelque peu en retard sur les sorties de Michael Castaneda, ancien pensionnaire de Phthalo, Schematic ou Hymen Records dont la première incursion sur le label britannique Opal Tapes, à savoir le mini-album Eyes Pressed Against The Glass de 2021, avait totalement échappé à notre vigilance, l’Américain conserve quant à lui une large avance sur les tendances actuelles de l’IDM, rivalisant plus que jamais sur Suffocating Repetition avec les dynamiques métamorphes et les harmonies malaisantes d’Autechre ou de Phoenecia.

De nouveau chez Opal Tapes donc, l’auteur du fabuleux Harmless Chaos - qui nous avait par ailleurs fait l’honneur en 2017 d’une participation à notre compilation hommage à "Twin Peaks" avec Lana Del Rabies en featuring - témoigne dès le morceau-titre d’un sens du crescendo terrassant, déstructurant progressivement son pattern futuriste tout en l’habillant de motifs de synthés anxiogènes qui prennent peu à à peu le dessus sur le beat ou sur ce qu’il en reste jusqu’à le corroder et le dévorer tout entier.

Plus classiquement IDM mais tout aussi vertigineux avec ses polyrythmies à se taper la tête contre les murs d’une cellule capitonnée, Disoriented Pivot pervertit ensuite son minimalisme de façade en malmenant la stabilité de son échafaudage rythmique, tandis que l’épileptique Hectic Incidentals, avec sa dynamique presque breakcore, ressuscite le Drukqs d’Aphex Twin pour mieux le frotter aux textures cybernétiques d’un Access to Arasaka. L’acid n’est d’ailleurs pas en reste avec Racing To Nowhere, qui évolue néanmoins vers une ambient fantomatique ouvrant sur les drones du final Walls Closing In d’où s’extirperont à nouveau breakbeats, clicks & cuts, grouillements rythmiques et autres pulsations organiques en un véritable maelström de chaos organisé, dernière ligne tout sauf droite vers la suffocation du titre. Impressionnant !


( RabbitInYourHeadlights )


- 06.03.2024 par RabbitInYourHeadlights
 


L'horizon 2018 de Rabbit - soixante EPs : #60 à #31

On les oublie souvent, ces courts-formats qui ont pourtant tellement à dire et n’ont parfois rien à envier en terme d’immersion et de fascination à leurs cousins plus étoffés, le supplément d’audace en plus. En témoigne ce cru 2018 assez exceptionnel du côté des EPs qui aurait pu sans rougir mériter une centaine d’entrées, si ce n’était le manque de temps (...)



Le streaming du jour #1915 : IRM presents - 'IRMxTP Part XIV - Red Room (The Evil in These Woods)'

Radiations ténébreuses et digressions surréalistes émaillent ce 14e volet - l’avant-dernier à voir le jour - de notre hommage lynchien. Et pour cause, après en avoir chassé l’entrée au gré d’une échappée nocturne dans les méandres inquiétants de la forêt de Ghostwood (sur le volume 13, à télécharger là), c’est dans la fameuse Loge Noire habitée par les (...)