Alias - Collected Remixes

1. What You Gave Away (The One AM Radio)
2. Into The Trees (13 & God)
3. Exodus Damage (John Vanderslice)
4. Marsh Of Epidemics (Christ.)
5. Alienation (Lali Puna)
6. Clue (Lunz)
7. Stay Awake (Boy In Static)
8. Crush (Lucky Pierre)
9. Given Ground (Giardini Di Miro)
10. Karmic Retribution/Funny Sticks (Sixtoo)
11. 9:24 Cigarette - Version 2 (Alias & Tarsier)

2007 - Anticon

Sortie le : 15 mai 2007

Comment transcender l’exercice du "remix album" en 12 leçons

Après avoir sorti pas moins de cinq albums indispensables en l’espace de cinq ans, en solo, avec son frère Erhen ou récemment avec Tarsier, Brendon Whitney aka Alias a choisi 2007 pour calmer le jeu. On se contentera donc cette année d’un album de remixes, sobrement intitulé Collected Remixes , où se trouve compilé le meilleur de ses réappropriations d’artistes amis, qu’il s’agisse de collègues du label Anticon comme le collectif 13 & God et le rappeur canadien Sixtoo, ou autres.

Mais si cet album se termine sur une version alternative de 9:24 Cigarette par Alias & Tarsier eux-mêmes, c’est loin d’être un hasard : sous ses dehors de compilation, c’est bel et bien à un album que nous avons affaire ici, un ensemble homogène à la construction parfaitement pensée, où chaque morceau répond idéalement au précédent. Car si je parlais plus haut de réappropriation, c’est bien parce qu’Alias parvient comme peu de remixeurs à faire totalement siens les morceaux qu’il choisit de revisiter, à les fondre à la perfection dans son univers sonore éthéré mais pulsatoire, comme évocateur d’un rêve éveillé.

Ainsi, du rock aérien prometteur du groupe californien The One AM Radio à l’ambient de l’écossais Christ., ancien collaborateur méconnu de Boards Of Canada, de l’électro-pop barrée de John Vanderslice à celle, tout en sobrieté, des allemands de Lali Puna en passant par le post-rock des italiens Giardini Di Miró, l’univers du talentueux Alexander Chen aka Boy In Static ou celui de Lucky Pierre, pseudo de l’ex-Arab Strap Aidan Moffat, tout ça, une fois passé au crible des guitares en apesanteur, claviers rêveurs et autres beats-battements de coeur d’Alias, se retrouve chargé de cette même irréalité tantôt douce et mélancolique, tantôt troublante et un peu inquiétante qui caractérise les albums-songes du musicien américain. Ce dernier signe là, l’air de rien, une nouvelle réussite éclatante.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 10.04.2007 par RabbitInYourHeadlights
 


Anticon : La petite bête qui monte, qui monte...

Anticon, ou un rêve californien devenu réalité. En une petite dizaine d’années, le prolifique label de Jel, Doseone et Sole s’est imposé dans la discrétion comme un incontournable générateur de talents singulièrement hors-normes, en constante exploration d’univers musicaux toujours plus complexes et hybrides mais sans jamais se départir de la plus grande (...)



Playlist IRM #4 - 'RIP Alias' par Rabbit et Spoutnik

Co-fondateur de la cultissime écurie Anticon, rappeur et producteur mais surtout beatmaker à la croisée de l’abstract et de l’électronica dans une veine élastique et planante qui en fit un peu le cousin ricain des Boards of Canada, Brendon Whitney, l’un de nos musiciens favoris et chéris depuis les grandes heures du label à la fourmi il y a près de 20 (...)



Chroniques // 8 octobre 2007
So-Called Artists

En 2001, deux des piliers du label Anticon, Alias et Sole, se réunissaient autour de DJ Mayonnaise le temps d’un album : avec Paint By Number Songs, ces So-Called Artists venaient de signer sans le vouloir le Blue Lines des années 2000.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 6 avril 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends