;background-color:#">Dawn Landes - Fireproof

1. Bodyguard
2. I Don’t Need no Man
3. Tired of this Life
4. Twilight
5. Private Little Hell
6. Picture Show
7. Kids in a Play
8. Toy piano
9. Dig me a Hole
10. I’m in Love with the Night
11. Goodnight Lover
12. You Alone

2007 - Fargo

Sortie le : 29 mai 2007

La douceur radieuse de Dawn Landes

Que de chemin parcouru par cette benjamine de la scène fast-folk de Greenwich Village (qui compte notamment dans ses rangs Suzanne Vega) après le très lo-fi Dawn’s Music nettement influencé par le Rid Of Me de PJ Harvey, paru en 2002 puis réédité il y a deux ans... Depuis lors, Dawn Landes, aperçue sur les albums des Earlies, lesquels l’accompagnent parfois sur scène mais se sont effacés ici au profit de musiciens du groupe Hem, a acquis une telle confiance en elle que sur ce bien-nommé Fireproof , les petites peines de la vie semblent glisser sur son assurance rassurante comme sur ses mélodies limpides et lumineuses.

Entremêlant folk, pop, rock et country dans toutes les configurations possibles, les teintant ici de be-bop (l’emballant Picture Show, qui vire rock’n’roll sans crier gare), là de boîte à rythme (le féérique Goodnight Lover) ou les délaissant le temps d’un instrumental interprété au seul Toy Piano, la new-yorkaise originaire du Kentucky parvient à fondre l’influence traditionnelle de ses racines champêtres dans le background moderne d’une production urbaine, laquelle vient rappeler ses talents d’ingénieur du son déjà mis au service de musiciens issus d’horizons aussi différents que Joseph Arthur, Ryan Adams ou Philip Glass.

Distribué chez nous par Fargo, ce deuxième album de Dawn Landes n’est pas pour autant sans rappeler, par moments, les derniers opus de deux autres artistes du catalogue de ce label au goût décidément aussi sûr que personnel et dont la récente compilation Even Cowgirls Get The Blues soulignait également le formidable talent, Alela Diane et The Innocence Mission... en plus classique ? On disait que les petites peines de la vie semblaient glisser sur la new-yorkaise... les grandes passions aussi, d’où peut-être ce titre, "à l’épreuve du feu". Les grincheux pourront ainsi reprocher à sa musique de manquer d’invention ou de folie... c’est un point de vue. Mais que demander de plus à un album dont la douce et radieuse simplicité, à l’image de l’extraordinaire I’m In Love With The Night, s’avère capable de nous faire embrasser la vie d’un regard neuf ?


( RabbitInYourHeadlights )

- 28.04.2007 par JohnSteed
 


Les lendemains de tops sont toujours difficiles

La fin d’année, c’est la traditionnelle célébration des tops. Mais force est de constater qu’il toujours difficile de se réveiller le lendemain matin, le mal de tête est souvent présent. Il faut dire qu’à force de s’arracher les cheveux pour réussir à caser tous les albums qui nous ont passionnés l’année passée, on en ressort bien fatigué (...)



Concours/interview : les Balades Sonores nous emmènent au paradis

Toujours en quête de découvertes musicales, les Balades Sonores, régulièrement à l’honneur dans nos pages, vont à nouveau nous entraîner dans leurs filets en ce début d’été. En effet, non content d’organiser des concerts tout au long de l’année, nous sommes invités à nous laisser aller au rythme de leur Bitter Sweet (paradise) qui se déroulera du 6 au 15 (...)