Ça Deacon sévère chez Wham City

On ne sait pas encore si le sixième album studio de Dan Deacon, disponible en import depuis le 8 mai dernier, sera un jour distribué officiellement dans nos contrées. Ce qui est sûr, par contre, c’est qu’il marquera l’année.

En effet, entre électro-pop noisy, surf-music futuriste, percus cristallines, beats en roue libre, samples de cartoons déformés, choeurs déjantés et claviers spatiaux, on ne sait plus où donner de la tête à l’écoute du bien-nommé Spiderman Of The Rings. A titre de comparaison, l’univers du musicien de Baltimore, avec son lyrisme candide, ses déferlantes de montées en puissance et sa superposition de boucles sonores, pourrait évoquer Panda Bear repris par Devo et produit par Hot Chip avec Au Revoir Simone aux claviers.

On peut retrouver un extrait de l’album, Snake Mistakes, sur une compilation récemment sortie du collectif et label Wham City, basé à Baltimore et au sein duquel officie Dan Deacon : The End, Part Two : The Beginning , téléchargeable gratuitement et en intégralité à cette adresse : http://www.citypaper.com/music/story.asp?id=13630

Et pour découvrir plus amplement, trois extraits de l’album, The Crystal Cat, Big Milk et... Wham City (scindé en deux parties pour cause de durée excédant les 12 minutes), sont en écoute sur myspace.

News - 10.06.2007 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #495 : Dan Deacon - 'America'

Ça démarre comme un album de Dan Deacon, une suite logique de Spiderman Of The Rings et Bromst avec ses boucles répétitives de percussions cristallines, de drums massifs, de claviers dadaïstes et de distorsions à gogo. Et puis, peu à peu, on réalise que sous les cavalcades électro-pop aussi ferventes et toquées que d’habitude de cet America mûrit (...)



Chroniques // 15 octobre 2007
Dan Deacon

Dan Deacon gagne à être connu. En effet, qui irait imaginer à sa touche d’ado attardé digne des pires clichés d’accros aux jeux vidéo, que le musicien de Baltimore vient tout simplement de réaliser l’un des albums les plus loufoques, vibrants et emballants de l’année ?




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 24 avril 2019


Sulfure Festival

surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends