Savath & Savalas - Golden Pollen

Savath & Savalas ? C’est quoi ça encore ? Un remake d’Urssaf, Cancras et Carbalas par Telly Savalas ? Satanas et Diabolo en vacances aux Bahamas ? Le nouveau jeu à la mode à Las Vegas ?

1. Intro - An Ode To Luiz Bonfa (feat. Mia Doi Todd)
2. Apnea Obstructiva
3. Paisaje
4. Conreto
5. Mi Hijo (Alejandro Elias Deheza-Herren)
6. Te Amo... Por Que Me Odias ?
7. Estrella De Dos Caras (feat. José González)
8. Olhos
9. El Solitario
10. Faltamos Palabras
11. Era Tu
12. Vidas Animadas
13. Tormenta De La Flor
14. Ya Verdad
15. Tiempo
16. Outro

date de sortie : 19-06-2007 Label : Anti

Evidemment rien de tout ça. Alors quoi ? De la folk ? De l’ambient ? Du jazz ? De l’électronica ? De la musique nouvelle peut-être ? Eh bien un peu tout ça en fait, avec un rab de musique brésilienne et de surcroît chanté en espagnol. Car derrière cet énième pseudonyme se cache le seul et unique maître d’oeuvre de Prefuse 73, plus connu pour son électro déconstruite nourrie de beats hip-hop mélodiques et saturés que pour son amour des atmosphères bucoliques, sa voix d’or et sa maîtrise parfaite d’une instrumentation plus traditionnelle.

Guillermo Scott Herren, géorgien de père catalan et de mère irlando-cubaine exilé depuis quelques années à Barcelone n’a donc pas fini de nous surprendre, et même si le nouvel album de Prefuse 73 sorti en octobre dernier, après l’immensité du soit-disant "EP" Security Screenings paru l’an dernier, s’avère partagé entre traits de génie, moments de grâce et morceaux plus convenus voire même carrément sans relief, on ne lui en voudra guère au regard de l’évolution passionnante de ce projet parallèle débuté en 2000 avec le mini-album instrumental Folk Songs For Trains, Trees And Honey , mélange résolument moderne, proche de Tortoise ou Four Tet, de folk et de jazz atmosphériques triturés à l’électronica, et peu à peu ouvert depuis le splendide Apropa’t sorti en 2004 au chant étonnamment simple et touchant de son auteur (lequel préférait néanmoins s’effacer devant celui, lumineux, de sa collaboratrice d’alors Eva Puyuelo Muns).

Car avec l’univers doucement psychédélique de Golden Pollen et ses fantasmes cosmiques de jardins d’Eden arpenté par les anges Mia Doi Todd ou José Gonzalez, Herren, de nouveau seul aux manettes, est parvenu à donner à l’esprit de Talk Talk des allures de folk-pop champêtre à la Kings Of Convenience tout en dépassant Gastr Del Sol sur les terrains respectifs, ambient ou plus accessible, de ses sommets Upgrade & Afterlife et Camoufleur . Il faut dire aussi qu’il est malgré tout bien aidé pour le coup, avec John McEntire (co-leader de Tortoise et ex-Gastr Del Sol justement) en batteur et co-producteur d’une partie non négligeable de l’album après avoir déjà officié derrière les fûts (en compagnie de son collègue tortue John Herndon), aux claviers et la basse et s’être également chargé du mixage sur Apropa’t .

Il n’en fallait pas moins pour accoucher d’un tel chef-d’oeuvre et pour élever jusqu’aux cieux ces mélodies divines, d’une densité instrumentale et d’une profondeur sonore rarement égalées, emboîtées comme autant de pièces d’un puzzle envoûtant au doux parfum d’éternité. Une éternité dont l’apparente tranquilité laisse entrevoir par moments un dessein plus ambiguë, la menace invisible d’une pomme empoisonnée peut-être ? Quand bien même, des fruits d’une telle fraîcheur et d’une succulence à ce point persistante, empoisonnés ou pas, on en dégusterait volontiers tous les jours, sur la terre comme au ciel. Amen.


Pour découvrir l’univers de Savath & Savalas, rien de tel qu’un petit détour par myspace où quatre morceaux de Golden Pollen sont en écoute.

Chroniques - 16.12.2007 par RabbitInYourHeadlights
 


Le lapin ayant usé sa platine toute l'année s'en trouva fort dépourvu quand l'heure du bilan fut venue...

Le mot d’ordre étant cette fois "chacun fait comme il veut", et un bon gros top valant mieux à mes yeux qu’un long et creux discours généralisateur (comme on en lit trop souvent dans les magazines "branchés"... beurk) pour mettre en avant la richesse tout à fait exceptionnelle de ce cru 2007, voici tout simplement la liste très provisoirement (...)



Guillermo Scott Herren met les bouchées triples

Alors que le nouveau Prefuse 73, Everything She Touched Turned Ampexian doit paraître le 14 avril chez Warp, et que l’album de Diamonds Watch Wrists avec Zach Hill à la batterie pointe également le bout de son nez sur le même label, le label Stones Throw signataire de Savath & Savalas l’an dernier s’est enfin décidé à sortir La Llama (voir le (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 12 juillet 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends