2008 : du court, du lourd, de l’amour

Ne perdez pas votre temps à lire ce bilan, allez plutôt écouter 50 Foot Wave.

Je n’ai jamais été fan d’EP. Trop gourmand sans doute : donnez-moi des galettes bien gavées à 60-70 mn, des doubles albums, du rab. Et puis 2008 est arrivée et les joies de la brièveté se sont à moi révélées.

La faute à Black Francis d’abord, et à son très bon Svn Fngrs, concis et varié, un bon cran au-dessus de son album brut et jouisseur de l’an dernier. A Paul Mosley ensuite, qui ne fera jamais rien comme tout le monde et qui nous envoie trois EP de quatre titres chacun là où d’autres feraient un album de douze. En absorbant le lot par petites doses, le public folkeux de l’ex-Moses pouvait s’habituer à sa nouvelle direction space-pop. Ou pas... Personnellement je reste fan, c’est comme ça, M. Mosley est un de mes chouchous et avec un peu de chance vous n’avez pas fini d’entendre parler de lui. J’aime autant prévenir.


Black Francis : Half Man, vidéo réalisée par Keith Middlemiss.

Mais ces jolies surprises se révéleront n’être que les joyaux de la couronne, qui repose décidément sur une seule et impériale tête, celle de Kristin Hersh. LA claque de 2008 est arrivée en toute fin d’année sous la forme d’un EP de près de 26 minutes, composé d’un seul morceau divisé en 7 mouvements. Enregistré en une prise par son trio 50 Foot Wave et un violoncelliste, Power + Light est diffusé (pour le moment) en streaming sur Internet. A la fois brutale et complexe, tour à tour poignante et entêtante, c’est une oeuvre ambitieuse, aventureuse, exécutée par de formidables musiciens.

Du lourd

JuciferEntre les albums monstrueux de Jucifer et de Harvey Milk, la leçon de post-hardcore de North, les indétrônables Melvins et le rituel drone funéraire de Pentemple, il me semble bien que j’ai passé pas mal de temps cette année à me faire assommer par des riffs pachydermiques. Et je ne parle même pas de Zorn et de son grand sabbat métallique. Quant aux funeral-doomeux de Moss, dont le deuxième album rôde comme une menace aux alentours de la trentième place, écoutez-les si vous pensez aller en enfer bientôt et que vous voulez vous habituer à l’ambiance. Mention spéciale à l’impressionnante compilation Falling Down, trois volumes de noirceur et de feu dont j’espère reparler bientôt ici même.

De l’amour

Que serait une année musicale sans coups de coeur ? J’en citerai trois pour aller vite, le classement vous dira le reste.

Marc Ribot’s Ceramic Dog : généreux, inventif, malicieux, ironique, jouissif, ils ne sont qu’à trois pour faire tout ça ? Je le crois pas.

The Dudley CorporationThe Dudley Corporation : mais nom de nom de saperlipopette, écoutez ce groupe, les gens ! J’ai du mal à comprendre comment on peut passer à côté de ce bijou qu’est leur troisième album. Il paraît qu’il est déroutant... J’admets qu’il faut sans doute lui laisser le temps de séduire, mais j’affirme que ce disque est brillant et c’est mon dernier mot.

Pretty Balanced : premièrement, parce qu’ils font aussi partie de mes chouchous, deuxièmement, parce que Judith, troisièmement, parce que Jazz : aérien, délicat, sublime.

Le top albums 2008, un peu en vrac, mais puisqu’il faut

1. Marc Ribot’s Ceramic Dog - Party Intellectuals
2. The Dudley Corporation - Year of the Husband
3. Jucifer - L’Autrichienne
4. Vic Chesnutt, Elf Power & the Amorphous Strums - Dark Developments
5. Evangelista - Hello, Voyager
6. Steven Bernstein - Diaspora Suite
7. John Zorn - The Crucible
8. Firewater - The Golden Hour
9. Harvey Milk - Life... the Best Game in Town
10. Pretty Balanced - Conical Monocle

11. Genghis Tron - Board up the House
12. Melvins - Nude With Boots
13. Grails - Take Refuge in Clean Living
14. Nick Cave & the Bad Seeds - Dig !!! Lazarus Dig !!!
15. John Zorn - Lucifer : Book of Angels vol. 10
16. Made Out Of Babies - The Ruiner
17. North - What You Were
18. Helms Alee - Night Terror
19. Psapp - The Camel’s Back
20. Fuck Buttons - Street Horrrsing

Et aussi : O))) Presents Pentemple, Zach Hill - Astrological Straits, Deerhoof - Offend Maggie, Young Widows - Old Wounds, Beehoover - Heavy Zooo, Hué/Circum - Bai Hat, Ineffectuals - Origins, The Monolith Deathcult - Triumvirate, Zozobra - Bird of Prey, Grey Daturas - Return to Disruption, Moss - Sub Templum...



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 18 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends