Angil et Deschannel continuent la Venture...

On vous annonçait il y a quelques jours la sortie d’ici fin 2009 d’un nouvel EP de B R OAD WAY. Eh bien c’est justement Angil & The Hiddentracks, seconde moitié du collectif stéphanois The John Venture, qui ouvrira les hostilités cette année avec un nouveau projet qu’on évoquait déjà à l’occasion de notre Fresh & French Tour fin 2007 : Jerri, la suite, l’antithèse, le fils émancipé de John si l’on s’en réfère aux textes de The John Venture-l’album. Le deuxième épisode d’un triptyque né de l’idée de collectif mouvant lancée par VJ Raize (B R OAD WAY) pour donner suite a ce passionnant one-shot paru en 2006.

Un collectif qui ouvre ses portes au génial Anthony Goncalves aka Deschannel (cf. notre chronique de They Know Nothing, They Recite ! ), désormais accompagné du musicien et vidéaste Laurent Holdrinet, tandis que Flavien Girard des Hiddentracks vient compléter ce quatuor inédit emmené au chant par Mickael Mottet aka Angil. Après ce nouveau crossover, c’est avec B R OAD WAY que s’associera Deschannel pour boucler la boucle avec un troisième volet.

Deux fois trois jours à la Fabrique d’Andrézieux-Bouthéon dans la Loire, l’ancienne usine de lacets où Angil avait accouché d’ Oulipo Saliva en 2007, voilà tout ce qu’aura nécessité l’enregistrement l’été dernier, avec l’aide du producteur d’Angil Gilles Deles, des dix morceaux qui composeront l’album (éponyme ?) à paraitre en avril ou mai si tout va bien via We Are Unique et le label de B R OAD WAY 6am. Alternant guitare, batterie et clavier, les quatre musiciens ont laissé le soin des textes à Mickael, tandis que Laurent et Anthony se chargeaient de la production et de l’ingénierie.

Au rayon invités, Dimitri aka SoulJah’Zz, déjà entendu chez The John Venture, est venu poser son flow sur I Don’t Need Your Fucking Record To Love You, l’histoire d’un amateur de musique confronté au flot d’informations de l’ère internet, tandis que Laetitia Fournier (Raymonde Howard) prête sa voix à une chanson "à la 10 Feet High de Blonde Redhead" prévue pour clore l’album, un instrument de plus au service d’une musique qui "sera tout sauf sexy" dixit Mickael dans une interview accordée l’an dernier à nos confrères de Froggy’s Delight.

Côté musique, l’étrange boucle ambient en écoute sur myspace ne donnera guère d’idée de la direction musicale à laquelle on doit s’attendre, mais The MIA Thing en live est déjà plus parlant avec son punk rock teinté d’indus, de même que Go Fight Your War entre noise et krautrock, tous deux hurlés d’une voix presque atonale par Mickael Mottet, tandis que l’atmosphère du psyché Finland ci-dessous se rapproche de Can avec un chant plus apaisé. On est loin de la pop d’Angil et tout autant de l’abstract de Deschannel, mais finalement ça n’est peut-être pas plus mal :

Peu d’arrangements dans ces morceaux taillés pour la scène : le groupe "cherche le vivant, en permanence", et l’authenticité dans ses imperfections. Gageons que ce credo saura leur attirer la sympathie des amateurs d’indie rock.

News - 22.02.2009 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1278 : Angil And The Hiddentracks - 'Lines EP'

Depuis le temps que l’on suit Mickaël Mottet dans ses pérégrinations, que ce soit avec Del, Dotsy Dot, en son nom propre ou à la tête d’Angil And The Hiddentracks, nous n’éprouvons toujours aucune lassitude à l’idée d’écouter et de défendre ses nouvelles compositions.



Chroniques // 14 mars 2012
Angil and the Hiddentracks

L’album sort aujourd’hui et déjà la presse est unanime : NOW est un chef-d’oeuvre, un disque intelligent et stimulant, à la fois savant et touchant. Mince.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 18 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends