Jim O’Rourke en visite

Certes, entre ses derniers opus en renfort de Sonic Youth, le projet Loose Fur avec Jeff Tweedy et Glenn Kotche ou ses productions pour leur groupe Wilco, les éditions tardives d’une pelletée d’enregistrements expérimentaux des 90’s (dont le dernier en date, Long Night, consistant en près de 3 heures d’ambient-drone, est paru à l’été 2008), des splits d’impro noise avec Nurse With Wound, Merzbow ou encore Thurston Moore parfois limités au seul marché japonais, une seconde joute bruitiste avec Loren Connors en janvier ou même un court EP, Despite The Water Supply , qui avait brillamment renoué en septembre dernier avec l’électro-acoustique métaphysique des grandes heures de Gastr Del Sol, on n’avait jamais vraiment perdu de vue Jim O’Rourke.

Mais quand il y a quelque chose de vraiment sérieux qui se profile, on peut être certain que le label Drag City sera de la partie. Et de ce côté-là, il faut remonter à fin 2001 et la sortie d’ Insignificance pour retrouver à domicile le chicagoan pionnier du post-rock et autres musiques transversales. C’est donc un petit évènement que le sortie le 8 septembre de The Visitor, constitué d’une unique piste de 38 minutes environ dont on sait déjà qu’elle n’aura rien en commun avec les pop songs tortueuses, folky ou plus électriques, de son prédécesseur cité plus haut, ni même avec le glitch cosmique et avant-gardiste de l’étrange I’m Happy And I’m Singing And A 1, 2, 3, 4 paru chez Mego la même année, mais bien avec les instrumentaux acoustiques au lyrisme en clair-obscur de son chef-d’oeuvre Bad Timing (1997).

On y entendra vraisemblablement des instruments à vent, du banjo, de l’orgue Hammond et du piano enregistrés en solo à Tokyo où l’américain réside depuis quelques années, et produits "à l’ancienne" avec cet amour du son vintage qui transparait déjà du court extrait en écoute sur le site du label, où l’on peut également pré-commander le disque en vinyle ou CD.

News - 22.08.2009 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #2001 : Jim O'Rourke - 'Sleep Like It's Winter'

Notre streaming #2001 se devait d’être une odyssée métaphysique, on doit celle-ci à Jim O’Rourke, bande-son d’hiver cosmique aux nappes engourdies de synthés radiants et d’ondes radio perdues dans l’espace que vient parfois illuminer de sa mélancolie, surtout dans sa première moitié, un piano en (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 18 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends