Top albums - septembre 2010

Pas facile d’arriver à un consensus sur ce mois de septembre tellement dense en sorties et en semi-déceptions d’albums attendus au tournant que peu de votants se seront retrouvés à écouter et à apprécier les mêmes disques ! On se contentera donc côté FIR des trois seuls albums à ressortir timidement des suffrages, commentés par leurs défenseurs.


1. Blonde Redhead - Penny Sparkle

Blonde Redhead - Penny Sparkle disponible sur Amazon.fr

"Le groupe de Kazu Makino et des frères Pace continue son bout de chemin à la recherche de nouvelles sonorités depuis le magnifique Misery Is A Butterfly sorti en 2004. (...) Si Penny Sparkle garde le côté planant et aérien de son prédécesseur 23, il est quand même radicalement différent. Ici, les sonorités électroniques prédominent, que ce soit à base de beats et de basses, ou de nappes sonores et d’arpèges synthétiques. La production est parfaite, les arrangements foisonnent et ne se ressemblent pas, ce qui lui confère une grande richesse non seulement dans son instrumentation mais aussi dans ses mélodies."

(Matt - chronique)


2. U.S. Christmas - Run Thick In The Night

U.S. Christmas - Run Thick In The Night disponible sur Amazon.fr

"La musique d’U.S. Christmas reste terriblement addictive. Toujours ces mêmes guitares sales, ces claviers nombreux, toujours ce violon discret et néanmoins indispensable, et puis le thérémine qui apparait par intermittence. (...) Run Thick In The Night présente le groupe à son meilleur, montrant une variété nouvelle et salutaire qui rompt avec l’aspect de prime abord trop monolithique de leurs morceaux. Cette musique inquiète, parfois hirsute mais capable aussi d’une grande délicatesse est le plus souvent formidable, voire tout simplement belle à en pleurer."

(leoluce - chronique)


3. Black Mountain - Wilderness Heart

Black Mountain - Wilderness Heart disponible sur Amazon.fr

"Attendu de pied ferme, le nouvel album des Canadiens de Black Mountain risque de prendre à contrepied ceux qui s’attendaient à un In The Future bis. Si la musique du groupe est toujours bien ancrée dans un rock au parfum seventies (avec Deep Purple et Black Sabbath en références évidentes sur les titres les plus péchus), les morceaux fleuves à la Bright Lights ont laissé la place à des compositions plus directes et plus accessibles. Une fois la déception initiale digérée, un constat s’impose : ce Wilderness Heart est diablement efficace avec ses mélodies imparables et ses refrains accrocheurs, et il faudrait être bien difficile pour faire la fine bouche devant tant de savoir-faire."

(FredM)


Mais dieu sait qu’il y avait pourtant de quoi faire ailleurs, comme en témoigne la rédaction qui en laissant le temps à certains albums trop attendus de se décanter (Deerhunter, sélectionné par Darko ou Interpol, par indie), en repêchant une sortie française passée inaperçue (Shout Out Louds, indie toujours), en faisant de la place aux jeunes sous le coup d’une réputation grandissante ou au contraire aux vieux briscards sur le retour (Plants & Animals et Troy Von Balthazar, choisis par Pol), a su trouver son bonheur en terme d’indie rock/pop/folk.

Autre solution, se tourner vers des univers électro parfois moins confortables de prime abord pour en tirer au fil des écoutes la substantifique moelle, on citera Acces To Arasaka, Dirk Geiger et Oval qui ont eu les faveurs respectivement de leoluce et RabbitInYourHeadlights, et pourraient bien confirmer l’essai lors des classements de fin d’année.

Enfin, parmi les coups de cœur sur lesquels la rédaction n’a pas encore trouvé l’occasion de s’étendre, on citera en vrac Mice Parade, Kraken, Necessary ou encore Senking, largement de quoi tenir pendant la disette hivernale qui approche.


... et plus si affinités ...
Blonde Redhead sur IRM - Site Officiel - Myspace
Black Mountain sur IRM - Site Officiel - Myspace
US Christmas sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 24 mai 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends