Shawn Lee domine la jungle... de la funk

Revenu en grâce il y a quelques semaines avec les reprises joliment décomplexées de son déjà fameux Hooked Up Classics, Shawn Lee sera de retour dès le 15 février chez Ubiquity sous son avatar rarement décevant du Ping Pong Orchestra avec World Of Funk, hommage déclaré à ses premières amours qui le verra jouer d’une vingtaine d’instruments issus pour nombre d’entre eux de folklores divers et variés, des tanpura, ektar ou bulbul tarang indiens aux kalimba, balafon et udu africains en passant par le bouzouki grec ou le charango sud-américain.

Pas mal d’invités sur ce successeur direct des reprises soul ou psyché de Soul In The Hole et Sing A Song, en espérant un résultat plus singulier cette fois, pas toujours évident il est vrai quand l’Anglais donne dans le tribute avec ce goût de l’instrumentation vintage qu’on lui connaît.

Ici toutefois, les participants - outre Michael Leonhart du combo El Michels Affair récemment croisé sur le tout aussi vintage Earthology des Whitefield Brothers, Elliot Bergman de NOMO avec lesquels Shawn Lee vient justement de sorti un 7" déjà sold-out chez Ubiquity, l’omniprésent Clutchy Hopkins (hum...) ou encore sa propre belle-mère (!) aka Nanny Jee - semblent liés aux cultures musicales explorées (brésilienne avec Curumin, égyptienne avec Natacha Atlas, cambodgienne avec Chhom Nimol, chicano avec Bardo ou encore latine avec la chanteuse Cava présentée au bonhomme par son collègue de Lord Newborn And The Magic Skulls, Money Mark), plutôt qu’à un héritage historique révéré. Gageons donc que la créativité nonchalante et les ambitions mélangeuses de Shawn Lee sauront imposer leur patte sur l’ensemble comme en témoignent déjà certains des extraits en écoute ici où l’on peut déceler des influences allant de l’éthio-jazz aux BO de films d’exploitation des 70’s, ou le morceau d’intro Bina doté d’un imparable groove psyché :

Shawn Lee’s Ping Pong Orchestra - "Bina" by Ubiquity Records

News - 01.02.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Souleance et Shawn Lee se la coulent douce

Quand on aime l’électro rétro-futuriste de Fulgeance (à droite sur la photo) et la black music bigarrée du label anglais First Word, rien de plus cool que Souleance, projet qui associe le premier à un certain DJ Soulist (à gauche, donc) pour une mixture aussi fraîche que remuante de soul moderne, de breakbeat hip-hop et de folk psychédélique révélée (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 11 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends