La librairie instrumentale d’Asthmatic Kitty s’offre quatre nouveaux titres

La série Library Catalog Music d’Asthmatic Kitty, ce sont des albums commissionnés par le label de Sufjan Stevens, My Brighest Diamond et DM Stith (ce dernier se chargeant de l’artwork), et destinés à accompagner l’auditeur dans des activités aussi diverses que la méditation, le travail de bureau, la contemplation d’un paysage, la cuisine, la pratique des échecs ou d’un art quelconque dont celui du câlin amoureux, entre autres. Autant dire qu’en théorie c’est tout simplement de la musique, avec pour seule contrainte celle de composer un album instrumental qui puisse éventuellement être utilisé pour accompagner des images, tout en restant dans la pratique un formidable laboratoire d’expérimentations.

Car certains participants, à l’image du bidouilleur californien Sean Schuster-Craig aka Jib Kidder décident parfois d’aller un peu plus loin dans la démarche. L’idée derrière son Music For Hypnotized Minds, l’une des quatre sorties de la série pour le seul mois de mars dernier est ainsi de n’utiliser comme matériau de base que des sons issus du catalogue du label, lesquels après moult manipulations analogiques par l’intermédiaire d’une platine ou de divers effets spatialisant ont servi à recomposer ces enivrantes rêveries psychédéliques et rétro-futuristes à rapprocher dans leurs moments de grâce des mashups de The Avalanches.

Inaugurée en juin 2009 par le remixeur et compositeur de musiques de films James McAlister aka 900X associé ensuite à Casey Foubert pour un second volume entièrement basé sur des sons de batterie et autres percussions, la série compte à ce jour 14 titres, tous à découvrir dans leur intégralité via Bandcamp. C’est à InfinitRock, étudiant à peine majeur dont l’instantané Music For Primordial Recollection fait naître d’un chaos de field redordings domestiques et d’influences traditionnelles de fascinantes envolées cosmiques lorgnant sur un glitch-hop quasi chamanique, et surtout un certain Leb Laze capable de tirer des déraillements de son MPC à l’agonie de véritables micro-épopées oniriques marquées par Subtle autant que Boards Of Canada sur l’impressionnant Music For Troubled Machinery, que l’on doit les deux derniers volumes paru il y a quelques jours à peine. Mais on pourrait citer parmi leurs éminents prédécesseurs le multi-instrumentiste William Ryan Fritch, tiers de Skyrider habitué des bandes originales de films indépendants, pour le maelström acoustique au lyrisme tantôt passionné ou plus élégiaque de son Music For Honey And Bile de décembre dernier, Richard Swift sous son pseudo Instruments of Science & Technology avec un Music For Paradise Armor aux étranges séquences arythmiques et lo-fi, ou encore Roberto Carlos Lange (Savath & Savalas, Risil) dont le superbe Music For Memory perpétuait en 2009 le groove abstrait et kaléidoscopique de ses projets solo Epstein ou Helado Negro avec également dans sa seconde moitié une dimension plus méditative, tout en vagues ambient de drones et arrangements acoustiques.

Une série particulièrement conseillée aux amateurs mutations électroniques donc, mais pas seulement, et dont la dernière salve nous ménageait également au rayon des bizarreries le Music For Hunting And Mapping du New-Yorkais Michael Diekmann aka B Lan 3, peut-être plus dispensable néanmoins avec ses longues impros atonales et anxiogènes mêlant noise synthétique et jazz progressif.

News - 12.04.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


Damien Jurado, le blues du désert made in Seattle

Damien Jurado vient d’annoncer la sortie le 21 février prochain de son nouvel - et dixième - album, Maraqopa. Inutile de chercher ce nom sur une carte, ce lieu que l’on imagine aisément en ville fantôme livrée aux vents du désert n’existe que dans l’esprit du chanteur-compositeur et celui de son acolyte Richard Swift, aux manettes sur ce nouvel opus (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 26 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends