Spin fait sa fête à Nirvana

Après les tributes de Stereogum à OK Computer et Post, ou ceux d’ADA au Dry de PJ Harvey et au #3 de Diabologum, c’est désormais Spin qui s’y met pour les 20 ans de Nevermind, à l’occasion d’une couv’ du magazine consacrée au groupe de Kurt Cobain et à la trace laissée par cet album-phare du "mouvement" grunge.

Un peu facile ? C’est sûr qu’on pouvait difficilement faire plus fédérateur mais intéressons-nous plutôt au contenu. Concept identique, 13 groupes sont chargés de reprendre chacun un titre de l’album, présentés dans l’ordre original. Première initiative à saluer, celle d’inviter les Meat Puppets et les Vaselines, repris tous deux par Nirvana lors de leur passage new-yorkais aux MTV Unplugged en 94 et même à trois reprises pour les premiers (Plateau, Oh Me et Lake Of Fire) invités à l’époque à jouer les backing band et auxquels incombe ici la lourde tâche de se réapproprier Smells Like Teen Spirit en semi-acoustique, pour un résultat un brin timide.

On n’en dira pas autant des seconds (qui avaient offert à Nirvana son fameux Jesus Doesn’t Want Me For A Sunbeam), revenus en forme l’an dernier avec leur album Sex With An X et auteurs ici d’une version superbement minimaliste et entêtante de Lithium sur fond d’orgue rampant et d’harmonies gothiques, sans conteste l’une des grandes réussites de la compilation au même titre que le Bloom estival et groovy à souhait de Butch Walker & The Black Widows, le Breed surpuissant de Titus Andronicus, le Polly folk et tintinnabulant d’Amanda Palmer qui s’en sort heureusement bien mieux qu’avec Radiohead ou surtout la soul urbaine et saturée de Stay Away vu par Charles Bradley avec quelque chose d’Isaac Hayes dans les guitares du Menahan Street Band.

Quant au reste, on oscille entre transgressions d’un goût douteux (le Come As You Are sous hélium des Australiens Midnight Juggernauts, le glam maniéré de Foxy Shazam sur Drain You), hommages frileux (Jessica Lea Mayfield) et déferlements d’énergie sans grande finesse (Surfer Blood, Telekinesis), le Something In The Way joliment doomesque des Texans de JEFF The Brotherhood mettant tout de même un joli point final à l’ensemble si l’on fait abstraction des dissonances so trendy d’EMA en piste cachée.

Seul bémol, la compil’ n’est accessible via facebook qu’aux Américains et aux Canadiens, autant dire qu’on ne va pas se gêner pour passer outre cette drôle de discrimination.

News - 26.07.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


News // 27 septembre 2007
Kurt Cobain : About a Son

Réalisé à partir de plus de 25 heures d’entretiens enregistrés par le journaliste Michael Azerrad (Come As You Are : The Story of Nirvana), le documentaire Kurt Cobain : About a Son se définit comme le portrait intime de l’artiste par lui-même. Après une biographie inventée et inspirée par Gus Van Sant à travers Last Days, voici peut-être enfin la vérité (...)




Mise à jour du 1er/08/2011 : Spin fait sa fête à Nirvana

D’où que l’on vienne, on peut désormais avoir son free download plus officiellement ici contre une simple adresse email.


( RabbitInYourHeadlights )

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 19 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends