Les Strokes caressés par Stereogum

La réponse de Stereogum à Spin n’aura pas longtemps tardé dans le défi que semblent s’être lancées les deux publications américaines par tributes interposés.

Après les 20 ans de Nevermind, ce sont donc les 10 ans d’ Is This It que l’on fête, et si les Strokes partaient d’emblée avec un double handicap, entre un chanteur épargné jusqu’ici par la Grande Faucheuse et une aura sensiblement en baisse depuis ces brillants débuts - et ce d’autant plus depuis la sortie du très moyen Angles diront les mauvaises langues - le résultat à défaut d’un quelconque coup de génie brille cette fois par sa cohérence sonique, d’autant plus surprenante que l’on trouve aussi bien dans cette compilation du rock synthétique, du psychédélisme et de la twee pop que du hip-hop, du reggae ou même de la musique de chambre.

On appréciera ainsi parmi les sommets de cette nouvelle fournée de reprises (rappelons que Stereogum avait déjà rendu au hommage à OK Computer, Automatic For The People et Post avec plus ou moins de bonheur) la dream-pop ténébreuse et indolente du Modern Age de Chelsea Wolfe, la luminosité embrumée du Barely Legal de Real Estate, mais plus encore la réinterprétation piano/cordes de Hard To Explain par Owett Pallett qui a parfaitement su capter à sa manière l’épure rythmique et structurelle du morceau.

Une compil’ à télécharger d’un simple clic ou à écouter directement sur le site de Stereogum où chaque groupe explique le pourquoi du comment de son hommage perso à Julian Casablancas et sa bande de New-Yorkais en converse/cuir/cravate.

News - 28.07.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


News // 20 janvier 2011
Accidents cérébraux à venir !

On ne fête pas ici les morts d’AVC mais plutôt un nouvel album des Strokes, groupe phare du revival rock des années 2000. Après un Is This It (2001) largement plébiscité par la critique (et présent dans de nombreux tops de la décennie), un second album Room On Fire (2003) connaissant une demi réussite et un dernier album First Impressions Of (...)



Chroniques // 17 mai 2008
The Strokes

Et si c’était finalement celui-ci. Le vrai disque gueule de bois des 5 de New-York. L’idée généralement reçue est qu’il s’agirait de Room on Fire. Disque urbain. Oppressant et singulièrement représentatif de la "Grosse Pomme". Disque torturé et mal-aimé, comparé injustement à une vulgaire redite sans charme d’un premier opus, Is This It ?, presque trop (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 14 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends